Art poétique

740 mots 3 pages
* o les bienfaits du mariage Quelques avantages liés du mariage

1) Deux rakas d'un homme marié valent 70 fois plus que 2 rakas d'un célibataire. 2) Certains péchés ne sont pardonnés que dans le cadre du mariage. 3) Le mariage c'est la moitié de la religion d'après le Prophète (S.A.S). 4) Le mariage est une source de weurseuk (ressources, bienfaits...) 5) Quelqu'un qui se marie bénéficie de la garantie divine contre la fornication... 6) Toutes les fois que les mariés se touchent (même si c'est une simple poignée de mains), DIEU : * leur pardonne 50 péchés, * leur inscrit 50 tiyaabas * les élève de 50 daradias (degrés).

7) S'ils s'embrassent (joue contre joue), DIEU : * leur pardonne 200 péchés, * leur inscrit 200 tiyaabas * les élève de 200 daradias (degrés).

8)8) Un rapport sexuel légal est supérieur en tiyaaba à 1 aumône constituée d'or.

9) Lorsqu'on se lave (grand lavage - sangu sett) après les rapports sexuels, le bénéfice (tiyaabas) qu'on en retire est le suivant : DIEU vous inscrit les bienfaits de quelqu'un l'ayant adoré durant toute une année et cela pour chaque cheveu (tiyaaba diaamou Yalla ate pour karaw gounek). Le bénéfice lié au grand lavage est supérieur au bénéfice résultant d'une aumône de 1000 moutons, 1000 boeufs, 1000 chameaux.

10) Toute musulmane mariée qui tombe enceinte a les bienfaits d'un shahid (martyr dans l'islam).

11) De même pour chaque douleur liée ou provoquée par la grossesse, elle est considérée comme ayant affranchi un esclave (gorel nga diaam).

12) Enfin elle est considérée durant la grossesse comme quelqu'un qui a passé son temps à : * jeûner en permanence, * prier en

en relation

  • art poètique
    21214 mots | 85 pages
  • Art poétique
    1497 mots | 6 pages
  • Art poetique
    1115 mots | 5 pages
  • Art poétique
    1428 mots | 6 pages
  • Art poétique
    963 mots | 4 pages
  • art poétique
    536 mots | 3 pages
  • Art poétique
    318 mots | 2 pages
  • L art poetique
    712 mots | 3 pages
  • Art poétique
    691 mots | 3 pages
  • Art poétique
    684 mots | 3 pages