Arthur rimbaud " jeunesseé

Pages: 6 (1298 mots) Publié le: 14 novembre 2012
Le poème "vingt ans" est une définition formalisée en vers libres de ce qu’est pour Arthur Rimbaud la jeunesse: une période où l’on est loin de se plier encore à l’éducation reçue, où l’on a perdu la candeur et la grâce de l’enfance; une période où l’on est foncièrement égoïste mais où l’on croit résolument à l’avenir, simplement parce qu’on a ressenti un soir la beauté et la chaleur du monde;une période éphémère aussi, mais remplie de doute et de vide où l’on cherche des pairs pour se calmer dans la boisson et dans la musique; un état du métabolisme humain qui finalement passe très vite.
Rimbaud, au-delà de la définition, adjoint à son poème une dimension musicale qui évolue avec les différents âges de l'adolescence. Il débute avec l’ "adagio", un mouvement lent suggérant une périodede calme pour celui qui semble penser qu’avoir vingt ans est une période problématique et qui conclut aussi que ce n’est qu’un court moment à passer. Car cet adagio a pour but d'apaiser et de calmer ce qui le précède, à savoir l'enfance (à laquelle on attribuerait plutôt un mouvement symphonique plus rapide - l’allegro). Le poète aborde donc, en suivant une espèce de chronologie “musicale” del'adolescence, des thématiques telles que la liberté de penser par soi-même (les voix instructives exilées) et la puberté (l’ingénuité physique amèrement rassise) en parlant d’abord des “voix”; L’adagio entre tirets suggère la douceur et la lenteur qui l’habitent à présent que cette époque est révolue; ensuite, dans la seconde partie du poème, d’autres “airs et formes” musicales sont évoquées pour direla fin (mourant) de ce qui précède, à savoir d’une période riche et vivante (pleine fleurs cet été); enfin, il faut bien une musique de transe, un “choeur” - c’est-à-dire une communauté de semblables - pour aider à supporter “l’impuissance et l’absence” et peut-être danser sur des “mélodies nocturnes” (dernière référence à la musique) pour se calmer les nerfs.
Le titre du poème (Vingt ans),sans article, apparait ici comme une définition d'une chose très générale. Les “vingt ans”, selon Rimbaud, serait l’âge où le jeune adulte, après avoir cessé d’être modelé et façonné par son monde extérieur, puis être devenu égocentrique et jouisseur, passe par une phase de désillusion, pour finir par trouver l’apaisement.
La première phrase, " les voix instructives exilées…" est un constat :celui de la disparition de l’autorité éducative, "édifiante". Le poète utilise l'article défini "les" afin de montrer qu il s'agit d'un fait général valable pour tous les jeunes à l'aube de l’âge adulte. Le participe passé "exilées" rend compte d'un éloignement, d'un bannissement, d'un rejet de toute forme de "vérité institueé". De plus, le mode "participe” passé choisi par Rimbaud renforce lemessage que ce dernier veut faire passer: il s'agit bien du rejet d’une éducation imposée et dépassée. En utilisant le mot "voix" plutôt que "leçons", Rimbaud souligne une fois encore l'importance du champ sémantique de la musique.
Les deux premières propositions sont séparées par quatres points de suspension ayant pour effet de suggérer l’abondance des précepts d’éducation reçus dans l’enfance etlaissant au lecteur le soin de les imaginer. Cela souligne aussi la distance que le poète met entre les deux périodes: celle de l’éducation et de la candeur ou "ingénuité physique amèrement rassise". Et à l’intérieur de cette expression, l’adverbe “amèrement” laisse deviner la grande difficulté à accepter la fin d’une époque regrettée. Quant à l’adjectif “rassise”, il suggère à la fois que lestraits physiques de l’enfant sont devenus plus durs avec l’adolescence, et qu’il est également dur d’accepter sans regret un tel changement.
L'adagio au tempo lent, ce mot appartenant au registre musical, va clore l’évocation du poète à l’âge de l’obéissance et de l’innocence. Les tirets marquent quant à eux une rupture entre son passé et son présent.

Le groupe de mots succédant à cet adagio,...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Arthur rimbaud
  • Arthur Rimbaud
  • Arthur rimbaud
  • Arthur rimbaud
  • Arthur rimbaud
  • Arthur rimbaud
  • Arthur rimbaud
  • Arthur Rimbaud

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !