Article 1 de la chartes des nations unies

6414 mots 26 pages
Fonds monétaire africain: Echec de l’adoption des statuts
Afrique-Fonds monétaire africain - La quatrième réunion annuelle conjointe de la conférence des ministres de l'Economie et des Finances de l'Union africaine (UA) et de la conférence des ministres africains des Finances, de la Planification et du Développement économique de la Commission économique africaine (CEA), n’a pas pu adopter le projet de statuts du Fonds monétaire africain (FMA), suite à la protestation de sept pays qui recommandent une étude approfondie desdits textes par des spécialistes avisés. L’Egypte, l’Afrique du Sud, l’Algérie, la Zambie, la Libye, le Nigeria et le Ghana ont, lors de la séance plénière devant sanctionner l’adoption de ce projet, émis des réserves allant du fond à la forme de ce projet de statuts, et exigé qu’il soit renvoyé à une date ultérieure, le temps de le faire examiner par des experts aussi bien nationaux qu’internationaux.

Le représentant de l’Egypte à cette rencontre dénonce des vices de forme et de fonds et déclare qu’il n'y a 'pas mal de question plutôt vagues et des fonctions qui ne sont pas adaptées aux institutions financières'.
Il y a des questions concernant la répartition des contributions et le droit de vote. On a pénalisé les plus grands contributeurs. Nous voulons protéger les petits contributeurs mais pas au détriment de tout le monde. A cette allure, le conseil d’administration risque de tomber dans le chaos. Le gouvernement d’Egypte ne va pas risquer davantage l’argent du contribuable...Nous ne serons pas en mesure de signer les accords prévalant à la création de cette institution, avant d’être sûr qu’elle sera une institution crédible… ', a-t-il soutenu.
Il propose que soit mis en place un comité d’experts nationaux et internationaux spécialistes des questions d’institutions financières pour réexaminer les statuts afin de faire du FMA un fonds crédible. Il exige également que les pays membres soient consultés et que tout soit mis en œuvre

en relation

  • Article 1 charte des nations unies (commentaire)
    1240 mots | 5 pages
  • Politique
    10043 mots | 41 pages
  • ONUChartre
    9349 mots | 38 pages
  • droits de l'homme dans la Charte des Nations Unies
    8026 mots | 33 pages
  • La charte des nations unies
    4431 mots | 18 pages
  • Charte des nations unies
    9916 mots | 40 pages
  • Charte des nations unies
    10035 mots | 41 pages
  • Organistion de nation unie
    9218 mots | 37 pages
  • Exposé sur l'onu
    7768 mots | 32 pages
  • Gestion de crise et droit international : l’évolution des principaux aspects du cadre juridique des opérations de paix des nations unies directeur de mémoire : monsieur victor bailly auteur :
    27783 mots | 112 pages