Article dans le figaro: des boissons énérgisantes soupçonnées

679 mots 3 pages
Des boissons énergisantes soupçonnées dans 2 décès
Par le figaro.fr - le 07/06/2012

L'Agence nationale de sécurité sanitaire enquête sur deux accidents cardiaques qui pourraient être liés à une consommation impropre de ces produits.
Sujettes à controverse depuis leur arrivée sur le marché français en 2008, les boissons énergisantes de type Redbull® sont de nouveau pointées du doigt pour leur effets secondaires délétères (giftig, schadelijk). L'agence nationale de la sécurité alimentaire (Anses) qui suit le dossier a ainsi fait état mercredi du signalement par des médecins de deux décès par crise cardiaque en 2011 et 2012 qui pourraient être liés à une consommation impropre de ces produits.
«Nous en sommes au stade de l'enquête donc pour le moment, le lien de cause à effet n'a pas encore été établi», souligne le Pr Irène Margaritis, chef de l'unité d'évaluation des risques liés à l'alimentation à l'Anses. Toutefois, les premières analyses rendent pour l'instant «vraisemblable à très vraisemblable» un lien entre ces crises cardiaques et la consommation de boissons énergisantes.
Dans le cadre de son dispositif (inrichting) de nutrivigilance (voedingswaarde waakzaamheid) mis en place fin 2009, six cas d'effets indésirables liés aux boissons énergisantes ont été remontés (naar boven gehaald) à l'Anses par des médecins. Tous concernent des personnes de moins de 50 ans (quatre d'entre elles ont moins de 30 ans), conformément au profil type du consommateur, qui est plutôt un jeune ayant une consommation festive de ces produits associée à l'alcool. Les effets indésirables déclarés sont d'ordre cardiologique (crises cardiaques mortelles), neurologiques (crise d'épilepsie, coma, désorientation temporo-spatiale) et psychiatrique (troubles du comportement). Une atteinte rénale a également été constatée (insuffisance rénale aiguë). Des investigations sont en cours pour permettre d'affiner l'analyse de ces cas, précise l'Anses. «Il s'agit d'effets graves et le lien ne

en relation

  • Atlas du management
    201787 mots | 808 pages
  • L'Atlas du Management
    190941 mots | 764 pages