Articles de la convention en cas d'homicide involontaire

3977 mots 16 pages
Code criminel : Meurtre
229. L’homicide coupable est un meurtre dans l’un ou l’autre des cas suivants : * b) une personne, ayant l’intention de causer la mort d’un être humain ou ayant l’intention de lui causer des lésions corporelles qu’elle sait de nature à causer sa mort, et ne se souciant pas que la mort en résulte ou non, par accident ou erreur cause la mort d’un autre être humain, même si elle n’a pas l’intention de causer la mort ou des lésions corporelles à cet être humain; * c) une personne, pour une fin illégale, fait quelque chose qu’elle sait, ou devrait savoir, de nature à causer la mort et, conséquemment, cause la mort d’un être humain, même si elle désire atteindre son but sans causer la mort ou une lésion corporelle à qui que ce soit.
Convention relative aux droits de l’enfant
Article 31

1. Les Etats parties reconnaissent à l'enfant le droit au repos et aux loisirs, de se livrer au jeu et à des activités récréatives propres à son âge et de participer librement à la vie culturelle et artistique.

2. Les Etats parties respectent et favorisent le droit de l'enfant de participer pleinement à la vie culturelle et artistique et encouragent l'organisation à son intention de moyens appropriés de loisirs et d'activités récréatives, artistiques et culturelles, dans des conditions d'égalité.
Article 37

Les Etats parties veillent à ce que :

a) Nul enfant ne soit soumis à la torture ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants. Ni la peine capitale ni l'emprisonnement à vie sans possibilité de libération ne doivent être prononcés pour les infractions commises par des personnes âgées de moins de dix-huit ans;
b) Nul enfant ne soit privé de liberté de façon illégale ou arbitraire. L'arrestation, la détention ou l'emprisonnement d'un enfant doit être en conformité avec la loi, n'être qu'une mesure de dernier ressort, et être d'une durée aussi brève que possible;
c) Tout enfant privé de liberté soit traité avec humanité et

en relation

  • Cour_de_Cassation_Chambre_criminelle_du_30_juin_1999_97 82
    1852 mots | 8 pages
  • Commentaire d'arrêt cour de cassation, 29 juin 2001
    8810 mots | 36 pages
  • Criminelle 25 juin 2002
    1836 mots | 8 pages
  • Crim., 30 juin 1999, bull. crim., n°174
    577 mots | 3 pages
  • FICHE DE TDfinal
    1981 mots | 8 pages
  • Arret du 29 juin 2001
    2061 mots | 9 pages
  • L'interpretation stricte des textes penaux
    2523 mots | 11 pages
  • Td droit civil
    1884 mots | 8 pages
  • Commentaire de l’arrêt cour de cassation, chambre criminelle , 30 juin 1999
    1649 mots | 7 pages
  • Infans conceptus
    1070 mots | 5 pages