Arts apliqués

Pages: 2 (293 mots) Publié le: 9 février 2014
L'histoire du musée Christian Dior

Christian Dior naît à Granville en janvier 1905. La villa de style belle époque, sur les hauteurs de Granville en haut d'unefalaise, est construite par l'armateur Beust à la fin du 19 ème siècle au milieu d'un parc. Dotée d'un jardin d'hiver, elle est nommée Les Rhumbs, nom venant des 32 pointsd'une rose des vent celle de l'enfance du futur couturier: ses parents achètent celle ci alors qu'il est âgé d'un an. Sa mère Madeleine cultive, dans le jardin anglais,des fleurs qui marqueront plus tard la carrière du couturier, que ce soit pour les robes qu'il dessine, les parfums portant son nom, ou plusieurs décennies après lajoaillerie de victoire de Castellane. Les roses, avec le muguet qui bien après inspirera le parfum Dorisimo, deviennent ses fleurs favorites. Serge Heftler-Louiche, quideviendra PDG des parfums Christian Dior après la Guerre, habite alors tout à côté de la villa.
À l'âge de six ans, Christian et sa famille s'installent à Paris maisconservent la villa. Il y revient chaque été durant sa jeunesse, entretenant le jardin et perfectionnant ses connaissances botaniques, passant du temps à lire les cataloguesd'un grainetier. À 20 ans, il y dessine le plan d'eau et la pergola, aménageant ce qui sera plus tard le Jardin Christian Dior. Dans les années 1930, Madeleine sa mèremeurt. Son père Maurice, joueur au casino de Granville, est ruiné suite à de mauvaises affaires. La ville achète Les Rhumbs.
Dans les années 1930, la commune de Granvillerachète la villa et prévoit de la raser pour créer un plan d'eau. Le projet est finalement abandonné et un jardin public ouvre en 1938.

Photo du musée en 1930
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Dossier arts apliqués
  • Art apliqué
  • Art apliqué
  • Ar apliqué
  • Art apliquer
  • art apliquer
  • ART APLIQUER
  • art apliqué

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !