Ascension de georges duroy bel ami

Pages: 2 (252 mots) Publié le: 27 mars 2011
L'ASCENSION DE GEORGES DUROY

L'ascension de Georges Duroy se passe à Paris. C'est un jeune provincial qui monte à Paris pour y fairefortune. Après avoir été employé des chemins de fer, Duroy commence une carrière journalistique grâce à sa rencontre avec Forestier, un anciencamarade qui va l'aider à décrocher son premier poste à « La Vie Française ». Grâce à Forestier il va faire la rencontre de Madeleine Forestier safemme, de Monsieur et madame Walter le patron du journal  « La Vie Française » et sa femme qui sont des personnages importants pour sa futureévolution. Il fait également la rencontre de Clotilde De Marelle qui sera sa maîtresse. C'est dans l'appartement loué par Clotilde de Marelle rueConstantinople que Duroy et elle se retrouvent. Duroy finit par y emménager. Après la mort de Forestier, Duroy va se marier avec Madeleine et vavivre chez elle rue Fontaine. Il va séduire Madame Walter ce qui va lui permettre de réussir un coup en Bourse et elle va l'aider à devenirdirecteur politique du jounal. Il envisagera ensuite d'épouser la fille du directeur, Suzanne Walter et de se débarasser de Madeleine, enorganisant un flagrand délit d'adultère. Il enlèvera Suzanne afin de l'épouser contre le gré de Madame Walter qui l'aime encore. Duroy va finalementtriompher, il aura enfin tout ce dont il a toujours rêvé: La fortune. Son but est atteint, il est fier de lui et n'envie plus personne.

oh
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Bel-ami le personnage de georges duroy
  • Biographie de duroy dans bel ami
  • L'ambition de duroy
  • Bel ami la declaration de duroy
  • Comparaison entre Georges Duroy (Bel-Ami) et Eugène de Rastignac (le Père Goriot)
  • Portrait de duroy dans bel ami
  • Commentaire sur les angoisses de Duroy dans Bel-Ami
  • Le Personnage de Duroy dans Bel-Ami (Maupassant)

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !