Assasinat rue morte

764 mots 4 pages
3. CLÉS DE LECTURE
Schéma narratif
Situation initiale : c’est le début de l’histoire, le moment où on plante le décor et où on présente les personnages ; la situation est équilibrée, c’est-à-dire qu’elle n’a aucune raison d’évoluer. •

Le narrateur et Dupin se rencontrent à Paris. Ils vivent tranquillement, occupant la plus grande partie de leur temps à lire ou à se promener.

Élément perturbateur : c’est un événement qui vient perturber l’histoire. • Madame l’Espanaye et sa fille sont sauvagement assassinées à leur domicile.

pour résoudre le problème. •

Péripéties : ce sont les événements provoqués par l’élément perturbateur et qui entrainent la ou les actions entreprises

L’enquête est difficile et, même si un homme a été arrêté, la police éprouve des difficultés à résoudre l’affaire. faute de savoir comment les interpréter.

Dupin se rend sur les lieux du crime et découvre des indices qui ont échappé à la police ou que celle-ci a ignorés,

Dénouement : il met un terme aux péripéties. • Dupin comprend que ce n’est pas un homme mais un animal qui a commis le crime. Il retrouve le propriétaire de libéré.

celui-ci et lui fait avouer l’histoire. Le crime est résolu et l’homme qui a été injustement accusé et emprisonné est

transformations. •

Situation finale : c’est la fin de l’histoire. La situation est stable, comme la situation initiale, mais il y a eu des

Le singe, qui s’était échappé, est retrouvé et vendu à un parc zoologique qui saura en prendre soin. Dupin et le narrateur reprennent leur vie.

Une nouvelle policière
Double assassinat dans la rue Morgue appartient au genre de la nouvelle. Une nouvelle est un récit de longueur moyenne apparu au Moyen Âge mais qui a connu son véritable essor au dixneuvième siècle, en France avec Barbey d’Aurevilly, Mérimée ou encore Maupassant, et à l’étranger avec Poe. La nouvelle présente les caractéristiques suivantes : • • • c’est toujours un texte court, de quelques dizaines de pages ; elle

en relation

  • Boileau Narcejac et le roman policier
    33851 mots | 136 pages