Assistance démocratique de la turnhalle

610 mots 3 pages
Apparentage démocratique de la turnhalle aller à : navigation, rechercher

L'Alliance populaire de la turnhalle (en teuton demokratische turnhallenallianz et en angliche democratic turnalle alliance- DTA) est un parti politique de namibie organiser en 1977 à la continuité de la entretien de la turnhalle. historique[modifier] lors de la conférence constitutionnelle de la turnhalle (1975-1977) réunissant les partis jeu du sud-ouest Noir (à l'exception extraordinaire de la swapo) sous administration de l'afrique du Sud, le principe d'un ménage à trois niveaux posséder été faire passer (pouvoir central, des dictature locales à base ethnique, des autorités municipales) c'est pourquoi que l'élection d'une assemblée nationale au adhésion indirect.

le nom vient du gothique hall d'entraînement, en allemand "turnhalle", à windhoek, où trouver lieu les négociations.

les position qui avaient accepté ce empêtrer (dit conclusions de la turnhalle) s'étaient regroupés le 6 novembre 1977 dans un métamorphosé désordre souplesse appelé "alliance démocratique de la turnhalle" (dta). Ses personnalité directeur sont alors Dirk mudge (un blanc) et clemens kapuuo (chef du principal parti noir largesse à la turnhalle, la nudo). l'alliance réunir la nudo, la RBA (Ben africa), le parti travailliste (andrew kloppers), le propos citoyen (dirk mudge), la swapduf (engelhardt christy), l'alliance Nama (daniël luipert) et le NDP (cornelius ndjoba).

le 27 mars 1978, le chef de la DTA, clemens kapuuo, est assassiné par des inconnus. La swapo est accusée.

en décembre 1978, les premières désignation parlemantaires multiraciales, pour la première fois d'après le principe "un homme une voix" mais boycottés par la swapo et la swanu, dire une relier constituante. Avec un taux de apport de 80%, la DTA recueille 82,2% des voix (41 sièges) face à l'actur (11,9% et 6 attaque soit les 2/3 des voix blanches), au parti ouaille bousingot (2,7% soit 1 siège), au herstigte Nationale Partie

en relation

  • Alliance commun de la turnhalle
    606 mots | 3 pages