"Assistante sociale d'entreprise" étude socio-historique

2997 mots 12 pages
1ere partie : « Assistante sociale d’entreprise » et « gestion du personnel » ; confluence d’une étude socio-historique
1/ Naissance des services sociaux d’usine
Contexte historique
C’est dans un contexte particulier que nait la profession de surintendante d’usine, pionnières d’un travail s’articulant autour des préoccupations sociales en entreprise. Une guerre meurtrière, une féminisation du monde ouvrier, la transformation des techniques de production dû aux avancées considérables que véhicule la révolution industrielle, autant d’aspects qui provoquent l’émergence de grandes entreprises familiales appelées les « grandes usines ». Les secteurs sont divers et variés mais touchent principalement le textile, l’industrie mécanique et la sidérurgie. Les progrès techniques et scientifiques sont tels que la main d’œuvre est de plus en plus recherchée et le monde rural devient alors la cible du recrutement, car les travailleurs y sont nombreux et bon marché. Malheureusement, cette main d’œuvre est peu stable et toute une stratégie de fidélisation de ses ouvriers formés, habiles et productifs se met en place. L’idée est de concentrer les attentions des patrons sur le bien-être de leurs équipes affectées par un travail difficile et éprouvant. Concilier la logique du profit et l’amélioration de la condition matérielle et morale des ouvriers qui reflèterait à la fois un souci humaniste et un mode gestion de la ressource humaine.
La famille des travailleurs devient la priorité des dirigeants, qui réalisent à juste titre, que les salariés sont plus enclins au travail lorsque leur foyer, à proximité, est tranquillisé par un quotidien et un avenir plus serein. L’apparition des « villes-usine » permet alors de structurer la cellule familiale des ouvriers. Les protections sociales voient le jour avec la création d’allocations familiales pour les salariés de l’usine, des caisses de secours en cas d’accident ou de maladie, de cantines, de caisses de retraite et de scolarisation des

en relation

  • Poursuite d'étude gea
    15297 mots | 62 pages
  • 2008.Rapport d'intervention
    9128 mots | 37 pages
  • transport porte à porte
    10977 mots | 44 pages
  • Inseec
    66682 mots | 267 pages
  • Pme et contrôle de gestion
    9707 mots | 39 pages
  • Le programme de inssec
    61266 mots | 246 pages
  • les activités exercée par les femmes et leur incidence sur les memages dansnla ville de Mbujimayi cas de MIDIBAM
    7268 mots | 30 pages
  • DEES com dm
    2691 mots | 11 pages
  • Stage ocp rapport
    4205 mots | 17 pages
  • Psychologie des organisations
    7423 mots | 30 pages