Assomoir

491 mots 2 pages
Le romantisme, la maladie d’un peuple.

Le courant romantique est né au sein du XIXème siècle. Aujourd’hui, notre patrimoine culturel se voit riche en œuvres romantiques. Les documents suivants nous apporteront des approches différentes mais objectives pour mieux comprendre le courant. « Romantisme, contexte politique et culturel », par Michèle Monballin, Isabelle Streel et Georges Legros dans « Les grands courants de la littérature », « Métamorphose du romantisme », par Marc Fumaroli dans « Le Monde des livres », « Le mouvement romantique », par Gérard Gengembre, extraits de la conférence « Un mouvement ou un phénomène littéraire et culturel » et « Le moment romantique », par Jean Giraudoux dans « Littérature ». Ces différents articles parcourent le romantisme sous des angles différents. La synthèse qui succède se contentera de l’analyser sous l’aspect des causes, de ses caractéristiques comme mode de vie ou encore sous ses caractéristiques esthétiques.

Le romantisme représente une période de déchirement socio-culturel de la jeunesse du XIXème. Après une période de terreur, le peuple français ne voit pas ses aspirations post révolutionnaires comblées. Le peuple, n’étant plus sous la coupelle de l’Eglise de Rome se sent cependant ancré dans un sentiment religieux. L’irrationalité du courant permet au peuple de s’évader loin des dogmes de l’Eglise.
De plus, l’émigration de la noblesse française à travers l’Europe et les guerres napoléoniennes permettent une diffusion facilitée des idées. Ces mêmes idées vont à l’encontre du modèle littéraire classique français sous le régime d’autoritarisme absolu.

Chaque pays européen a eu sa période romantique. Il s’agit d’une période où chacun désire surmonter les angoisses et interrogations. « Le romantisme c’est le malade »2. Ce courant ne peut naître que par le biais d’une population instable, où règne la guerre et l’inconfiance, population dans laquelle les hommes ne peuvent plus se faire confiance et préfèrent

en relation

  • assomoir
    559 mots | 3 pages
  • Assomoir
    299 mots | 2 pages
  • Assomoir
    1547 mots | 7 pages
  • Assomoir
    1073 mots | 5 pages
  • Assomoir
    830 mots | 4 pages
  • Assomoi
    486 mots | 2 pages
  • L Assomoir
    477 mots | 2 pages
  • L assomoir
    425 mots | 2 pages
  • l assomoir
    795 mots | 4 pages
  • Assomoir
    415 mots | 2 pages