Atala

923 mots 4 pages
L’Amant (1984), Marguerite Duras
Le nouveau roman est l’appellation retenue pour désigner les œuvres nées après 1950 d’un refus des structures traditionnelles du roman. Bien que Marguerite Duras ait, de son vivant, refusé d’être associée à ce courant littéraire, son œuvre est représentative de cette nouvelle vision du monde de la littérature. Ainsi, dans son roman autobiographique L’Amant, publié et récompensé du prix Goncourt en 1984, elle délaisse, tout comme les nouveaux romanciers, les codes traditionnels et se concentre sur les dialogues, les silences, les non-dits, ce que l’on devine des personnages. Elle y raconte, en s’inspirant de sa propre vie, l’adolescence, dans l’Indochine coloniale, d’une jeune fille blanche de quinze ans et de son amant, un riche chinois du double de son âge.
Dans notre extrait, la jeune narratrice s’apprête à traverser le Mékong qui la ramène du pensionnat de Saïgon où elle étudie, à Sadec chez sa mère. Sur le débarcadère, elle est abordée par un riche banquier chinois. En plus d’être surpris par cette rencontre improbable dans le contexte colonial, le lecteur se trouve démuni face à la réaction des personnages et à la platitude avec laquelle est raconté ce moment pourtant fondamental, au lieu de la littérature.
Nous nous demanderons donc comment Marguerite Duras parvient à renouveler l’écriture du topos de la rencontre amoureuse en le démystifiant. Pour cela, nous constaterons d’abord que cet extrait possède toutes les caractéristiques d’une rencontre amoureuse traditionnelle. Puis, nous constaterons que c’est la perversion de ce schéma traditionnel qui donne toute son originalité au texte. I. Le topos de la rencontre amoureuse.
A première vue que cette scène de première rencontre possède toutes les caractéristiques d’une rencontre amoureuse traditionnelle. 1. Et leurs yeux se rencontrèrent.
L’approche de l’homme et le regard qu’il porte sur la femme classique : * Comme dans tous les autres textes, tout commence

en relation

  • Atala
    2025 mots | 9 pages
  • Atala
    405 mots | 2 pages
  • Atala
    376 mots | 2 pages
  • Atala
    1021 mots | 5 pages
  • Atala
    3357 mots | 14 pages
  • Atala
    460 mots | 2 pages
  • Atala
    339 mots | 2 pages
  • Atala
    6682 mots | 27 pages
  • Atala
    29684 mots | 119 pages
  • Atala
    488 mots | 2 pages