au bord de la mer

901 mots 4 pages
Vois, ce spectacle est beau. - Ce paysage immense
Qui toujours devant nous finit et recommence ;
Ces blés, ces eaux, ces prés, ce bois charmant aux yeux ;
Ce chaume où l'on entend rire un groupe joyeux ;
L'océan qui s'ajoute à la plaine où nous sommes ;
Ce golfe, fait par Dieu, puis refait par les hommes,
Montrant la double main empreinte en ses contours,
Et des amas de rocs sous des monceaux de tours ;
Ces landes, ces forêts, ces crêtes déchirées ;
Ces antres à fleur d'eau qui boivent les marées ;
Cette montagne, au front de nuages couvert,
Qui dans un de ses plis porte un beau vallon vert,
Comme un enfant des fleurs dans un pan de sa robe ;
La ville que la brume à demi nous dérobe,
Avec ses mille toits bourdonnants et pressés ;
Ce bruit de pas sans nombre et de rameaux froissés,
De voix et de chansons qui par moments s'élève ;
Ces lames que la mer amincit sur la grève,
Où les longs cheveux verts des sombres goëmons
Tremblent dans l'eau moirée avec l'ombre des monts ;
Cet oiseau qui voyage et cet oiseau qui joue ;
Ici cette charrue, et là-bas cette proue,
Traçant en même temps chacune leur sillon ;
Ces arbres et ces mâts, jouets de l'aquilon ;
Et là-bas, par-delà les collines lointaines,
Ces horizons remplis de formes incertaines ;
Tout ce que nous voyons, brumeux ou transparent,
Flottant dans les clartés, dans les ombres errant,
Fuyant, debout, penché, fourmillant, solitaire,
Vagues, rochers, gazons, - regarde, c'est la terre !

Et là-haut, sur ton front, ces nuages si beaux
Où pend et se déchire une pourpre en lambeaux ;
Cet azur, qui ce soir sera l'ombre infinie ;
Cet espace qu'emplit l'éternelle harmonie ;
Ce merveilleux soleil, ce soleil radieux
Si puissant à changer toute forme à nos yeux
Que parfois, transformant en métaux les bruines,
On ne voit plus dans l'air que splendides ruines,
Entassements confus, amas étincelants
De cuivres et d'airains l'un sur l'autre croulants,

en relation

  • Le bord de la mer
    817 mots | 4 pages
  • Le monde attend derrire la porte
    595 mots | 3 pages
  • L'autre monde
    43606 mots | 175 pages
  • Cinquiemes parties des miserable
    759 mots | 4 pages
  • L'eau dans le grand lyon
    1846 mots | 8 pages
  • Bonjour la terre
    466 mots | 2 pages
  • Un flibustier français à l'assaut de la mer du sud
    7625 mots | 31 pages
  • Analyse du roman Une bouteille dans la mer de gaza
    322 mots | 2 pages
  • Le chevalier au bouclier ver
    547 mots | 3 pages
  • Les débats mis au monde par la cité de la mer.
    568 mots | 3 pages
  • Une histoire à quatre voix
    6318 mots | 26 pages
  • Gloire de mon pere
    333 mots | 2 pages
  • Celui qui n'avait jamais vu la mer
    332 mots | 2 pages
  • Rugby
    332 mots | 2 pages
  • Lecture linéaire Celui qui n'avait jamais vu la mer
    297 mots | 2 pages