"Au lecteur" montaigne

445 mots 2 pages
Publié pour la première fois en 1580 les essais de Montaigne appartiennent par leur titre à la philosophie. Cependant l'implication intime de l'auteur transforme l’œuvre et devient ce qu'on appellera plus tard le pacte autobiographique, c'est pourquoi Montaigne vise a avertir son lecteur en ce qui concerne le contenu de son œuvre.
Nous allons tout d'abord parler de la relation particulière de l'auteur avec son lecteur, ensuite nous discuterons de la sincérité du projet de l'auteur et enfin du paradoxe de cet avant texte

En premier lieu, nous pouvons noter que l'auteur ne fais pas d'effort particulier pour attirer son lecteur ou tout simplement être chaleureux avec lui, Il s'adresse directement au lecteur en le tutoyant. De plus il instaure une certaine distance en employant le verbe « avertir »,il se met en position d’autorité . Montaigne désigne son lectorat entant que « domestique et privé » ; »parent et amis ».Ce sont ici les vraies destinataire. M fais un rappel de la mort « a ce que m'ayant perdu de ce qu'ils ont bientôt a faire » ou encore l'antithèse « Retrouvé/perdu »Cela est une sorte de prise de conscience, il veut laisser une trace de lui même,qu'on se souvienne de lui.

C'est pourquoi Montaigne montre de l'importance en ce qui concerne la sincérité. En effet,dès la première ligne de son introduction précise de façon étonnante que son œuvre est "de bonne foi", il ne ment pas. l'auteur veut peindre avec des mots ce qu'il est vraiment ainsi on note une énumération de synonyme tel que simple naturelle.. et qui sont opposé à « mieux paré ; artifice ». Ceci marque l'opposition entre son moi social et son moi personnel. Nous notons aussi que l'auteur définie son projet par ce qu'il n'est pas d'où les négations omniprésente « nulle « liée a considération/gloire, ce qui montre encore la simplicité de l'auteur.

Et enfin nous notons le paradoxe de cet avertissement. Puisque d'une part Montaigne congédie en qq sorte le lecteur et met un point sur

en relation

  • Au lecteur, montaigne
    482 mots | 2 pages
  • Montaigne - aux lecteurs
    670 mots | 3 pages
  • Montaigne, "au lecteur"
    969 mots | 4 pages
  • Montaigne, au lecteur
    865 mots | 4 pages
  • Montaigne, « au lecteur »
    1221 mots | 5 pages
  • "Au lecteur " montaigne
    656 mots | 3 pages
  • Montaigne, Au lecteur
    458 mots | 2 pages
  • Au lecteurs, essais, montaigne
    576 mots | 3 pages
  • Avis au lecteur montaigne
    1741 mots | 7 pages
  • Montaigne, préface: au lecteur
    3046 mots | 13 pages