Aucun

678 mots 3 pages
plusieurs facteurs sont responsables de la chute de la monarchie :Le double-jeu de Louis XVI, une situation militaire difficile, le conflit entre une Assemblée bourgeoise et un pouvoir parisien populaire Ier Empire (1804-1815)avec le sacre de Napoléon
Bonaparte met fin à la Révolution Après 10 ans de Révolution et de guerre, de Terreur et de difficultés économiques, la population est prête à se soumettre au pouvoir personnel de Bonaparte, pourvu qu'il assure le retour à l'ordre et préserve les conquêtes révolutionnaires. En effet, la Constitution de décembre 1799 confie tout le pouvoir exécutif, et une part importante du pouvoir législatif, à Bonaparte, Premier consul, qui peut s'exclamer : " Citoyens, la Révolution est fixée aux principes qui l'ont commencée, elle est finie "
.Restauration (1815-1830)Certes, en 1815, avec la Restauration des Bourbons (Louis XVIII, puis Charles X), la France est redevenue une monarchie. .Le roi, rétabli, n'est pas un souverain absolu, puisque ses pouvoirs sont définis par un texte écrit qui les encadre : la Constitution.La monarchie de 1815 n'a rien à voir avec celle de l'Ancien Régime jeté à bas : la société d'ordres a disparu, les privilèges ont été abolis (les droits féodaux ont été totalement abolis en 1793) et le clergé réfractaire, les nobles, les émigrés rentrés avec Louis XVIII ne peuvent récupérer leurs terres confisquées et vendues.
Monarchie de monarchie de juillet (1830-1848) consacre les conquêtes libérales de 1789 : la souveraineté nationale est rétablie, avec deux assemblées disposant du pouvoir législatif et élues au suffrage universel restreint. Le drapeau tricolore des orléanistes succède au drapeau blanc des légitimistes. Louis-Philippe, " le roi-citoyen ", s'appuie sur une bourgeoisie qui triomphe politiquement de l'aristocratie et du clergé (comme le banquier Casimir Périer ou l'historien Guizot) et sur la garde nationale, une milice bourgeoise qui réprime durement troubles sociaux et émeutes ouvrières

en relation

  • aucun
    3762 mots | 16 pages
  • Aucun
    9875 mots | 40 pages
  • aucun
    3762 mots | 16 pages
  • Aucun
    3578 mots | 15 pages
  • Aucun
    806 mots | 4 pages
  • Aucun
    2470 mots | 10 pages
  • AUCUN
    3655 mots | 15 pages
  • Aucun
    360 mots | 2 pages
  • Aucun
    444 mots | 2 pages
  • Aucun
    23662 mots | 95 pages