Audit fiscal

1132 mots 5 pages
L’INTERNATIONALISATION

1. Définition

I – POURQUOI S’INTERNATIONALISER ?

2. Quelles sont les 2 attitudes opposées qu’une entreprise peut avoir face à l’internationalisation ?

1/ RAISONS STRATEGIQUES :

a) permet de répartir les risques entre plusieurs pays :

➢ conjoncture économique, variation monétaire (taux de changes flottants) ➢ risque de dépendance (par la diversification géographique pour l’écoulement des produits ou l’approvisionnement) ➢ concurrence (quelquefois moins forte sur les marchés extérieurs que sur le marché national) ➢ phases du cycle de vie (un produit en phase de maturité sur le marché national peut être en phase de croissance ailleurs)

b) procure des avantages concurrentiels :

➢ implantation d’unités de productions dans les pays qui permettent :

• bas niveau des salaires (d’une main-d’œuvre bon marché) • disponibilité des ressources et la maîtrise des approvisionnements (ressources naturelles disponibles rapidement et à moindre coût) • incitations financières et fiscales (qui accordent des avantages fiscaux ex. zones franches) • productivité du travail importante et qualification de la main-d’œuvre (production horaire/salarié et VA/salarié)

La baisse des coûts de production due à la délocalisation permet d’augmenter les ventes, donc de réaliser des économies d’échelle (diminution de coût de production unitaire obtenues grâce à une augmentation des dimensions de l’unité de production) au niveau de la production, des approvisionnements, de la mercatique, de la recherche développement et des ressources financières.

2/ RAISONS LIEES AU MARCHE :

a) facteurs liés au marché de base :

➢ L’internationalisation est parfois imposée : saturation du marché national ou difficulté de gagner des parts de marché supplémentaires (situation oligopolistique) donc besoin d’élargissement des marchés ➢ La réglementation limite de développement de l’entreprise ➢ Les conditions de production

en relation

  • Audit fiscal
    13204 mots | 53 pages
  • Audit fiscal
    8374 mots | 34 pages
  • Audit fiscale
    1979 mots | 8 pages
  • Audit fiscal
    719 mots | 3 pages
  • audit fiscal
    5590 mots | 23 pages
  • Audit fiscal
    5304 mots | 22 pages
  • Audit fiscal
    4591 mots | 19 pages
  • Audit fiscal
    6781 mots | 28 pages
  • Audit fiscal
    1021 mots | 5 pages
  • Audit fiscal
    32284 mots | 130 pages