Audit

23151 mots 93 pages
Fiche de lecture de la Chaire Développement des Systèmes d’Organisation « Management stratégique » de Gérard Kœnig

Page 1 sur 52

Angelika Jayawardena Numéro auditeur : 04-32491 DESS Développement des Systèmes d’Organisation UV 25506 – juin 2005

Management stratégique
Gérard kœning
DUNOD
(Paris 2004)

(531 pages)

Angelika Jayawardena – DESS « Développement des systèmes d’organisation »

mai 2005

Fiche de lecture de la chaire développement des systèmes d’organisation « Management stratégique » de Gérard Kœnig

Page 2 sur 52

Biographie de l’auteur
GERARD KŒNING Diplômé d’HEC, expert comptable et professeur agrégé des Facultés de Sciences de Gestion, Gérard Kœnig enseigne à l’Ecole supérieure des Affaires de l’Université de Paris-Val de Marne. Il est responsable du DEA Science de Gestion développé en collaboration avec l’école centrale de Paris. Il est aussi auteur de nombreux articles et ouvrages dans le domaine du management stratégique. Intervenant en formation continue auprès de cadres et de dirigeants, il conseille et accompagne les entreprises de toutes tailles dans leurs démarches stratégiques.

Postulats
La stratégie d’entreprise dominante jusqu’à la fin des années 70, est illustrée par le jeu d’échec. Les entreprises doivent développer leurs capacités d’anticipation afin d’être préparées à affronter les menaces et saisir les opportunités. Mais la problématique du joueur d’échec est différente de celle du dirigeant, qui ne sait pas comment les pièces se déplacent : elles peuvent faire preuves d’opportunisme et changer de couleur… En situation d’incertitude, le calcul est donc faussement rassurant. L’auteur explique que dans la conception d’Ansoff, « l’autre » est absent. Alors que dans la conception militaire, la stratégie se réalise que dans le cours d’une coexistence dynamique avec « d’autres », qui sont à la fois des adversaires / partenaires. Mais il est vrai que le contexte a changé depuis les années 70, qui ont vu paraître

en relation

  • Audit
    5224 mots | 21 pages
  • Audit
    917 mots | 4 pages
  • audit
    900 mots | 4 pages
  • Audit
    3549 mots | 15 pages
  • Audit
    6401 mots | 26 pages
  • Audit
    2638 mots | 11 pages
  • Audit
    450 mots | 2 pages
  • Audit
    7452 mots | 30 pages
  • audit
    1991 mots | 8 pages
  • Audit
    3038 mots | 13 pages