Auguste comte et le pouvoir spirituel

2321 mots 10 pages
AUGUSTE COMTE ET LE POUVOIR SPIRITUEL

Introduction: Biographie

Auguste Comte est né à Montpellier en 1798 dans une famille de petite bourgeoisie, royaliste et catholique. Très jeune, il est déjà sensible à un certain idéal républicain de la Révolution et réagit contre l'ordre napoléonien. Dans le même temps, il se détache de la pensée religieuse traditionnelle. Après des études brillantes dans les lettres comme dans les sciences, il entre en 1814 à l'école Polytechnique dont il est renvoyé en avril 1816. Après avoir consacré l'année 1816 à l'étude des grands auteurs politiques et économistes, il rencontre Saint-Simon dont il devient le secrétaire puis un véritable collaborateur, participant même à la rédaction de certains travaux.
Mais en 1824, c'est la brouille: la pensée d'Auguste Comte s'est d'abord distingué de celle de Saint-Simon pour finalement s'y opposer . En 1825, Auguste Comte se marie, mais c'est une prostitué qu'il épouse, et le couple ne connaîtra que des difficultés.
En avril 1826, Auguste Comte, dans son appartement, donne les premières leçons d'un Cours de philosophie positive, devant des auditeurs intéressés mais peu nombreux. Survient alors une brusque interruption de l'oeuvre due à une "crise d'aliénation mentale" (terme de l'époque) et Auguste Comte doit être interné pendant plusieurs mois. En septembre 1827, il peut reprendre ses activités, d'ailleurs dans des conditions matérielles difficiles, puisqu'il ne dispose toujours pour toute ressources que de leçons particulières et de quelques articles.
S'ouvre alors la période des travaux les plus importants. En janvier 1829, Auguste Comte peut reprendre son Cours de philosophie positive. Publié en six tomes, de 1830 à 1842, cet ouvrage le fait connaître en France et à l'étranger. Il cherche alors en vain à s'intégrer à l'Université car ses opinions républicaines déplaisent aux autorités. En 1832, il fait tout de même son retour à Polytechnique en tant qu'examinateur d'admission mais se

en relation

  • Doc philosophie
    19036 mots | 77 pages
  • Auguste
    959 mots | 4 pages
  • Auguste comte
    610 mots | 3 pages
  • Le positivisme
    1152 mots | 5 pages
  • Fable
    8303 mots | 34 pages
  • positivisme
    726 mots | 3 pages
  • Auguste comte
    607 mots | 3 pages
  • Bien commun
    5452 mots | 22 pages
  • La doctrine du saint-simonisme
    1042 mots | 5 pages
  • Littérature
    9294 mots | 38 pages