Auteur

Pages: 13 (3080 mots) Publié le: 29 novembre 2012
Arthur Rimbaud

Son enfance
Rimbaud était un poète du XIXe siècle. Il est né à Charleville le 20 octobre 1854 et mort le 10 novembre 1891 à Marseille.
Jean Nicolas Arthur Rimbaud est le second fils d’une famille de 6 enfants (Frédérique, Arthur, Vitalie, Isabelle) dont une morte à 1 mois et une autre à 17 ans (les deux nommées Vitalie, la deuxième née un an après la première). Son pèreFrédéric Rimbaud était capitaine d’infanterie et ne venait que pendant ses rares permissions. Après la naissance du dernier enfant, Frédéric Rimbaud ne reviendra plus jamais à Charleville et coupera tous liens avec sa famille. Se déclarant veuve, Vitalie Rimbaud et ses enfants déménagent et s’installe Rue Bourbon à Charleville dans la future demeure familiale.
En 1862 il déménage de nouveau sa mèredécidant de s’installer 13 cours d’Orléans.
En octobre 1861 il entre à l’institution Rossat, il y récolte ses premières récompenses. En 1865 Arthur entre au collège municipal de Charleville, où il se montre brillant élève ; collectionnant les prix en littérature, version, thèmes… Il rédige en latin avec aisance des poèmes, des élégies… En juillet 1869 il participe aux épreuves du Concours académiquede composition latine sur le thème « Jugurtha », qu’il remporte aisément. A l’âge de 15 ans il aura reçu tous les prix possibles pour son âge. Durant toutes ces années il eut comme ami Ernest Delahaye avec qui il échangea de nombreuses lettres.
Vers la poésie
En 1870, alors en classe de rhétorique, le collégien se lie d’amitié avec son professeur Georges Izambard, plus âgé que lui de six ans. Decette époque subsistent les premiers vers : Les Etrennes de orphelins, parus dans la revue pour tous en 1870. Le 24 mai 1870, alors âgé de 15 ans Arthur écrit à Théodore de Banville, chef de file de la revue le Parnasse contemporain, pour se faire publier il joignit à sa lettre trois de ses poèmes : Ophélie, Sensations, Credo in unam. Malheureusement Banville ne publiera pas les poèmes enquestion.
Premières fugues
A 16 ans il a remporté les prix les plus prestigieux et pourtant le 29 août 1870 Arthur fugue avec la ferme intention de se rendre dans la capitale. Il est arrêté et conduit à la prison de Mazas pour avoir pris le train sans billet. De sa cellule il écrit à Georges Izambard le priant de venir payer sa dette. Ce que fit son professeur en plus de lui payer le voyage de retour.Il débarque à Douai où il restera 3 semaines redoutant le retour à Charleville. De retour dans sa ville natale il reçut une volée de gifles de la part de sa mère.
Nouvelle fugue le 6 octobre, il se rend à Charleroi – Paris étant assiéger – il relate cette arrivée dans son sonnet Cabaret- Vert, cinq heures du soir. Dans l’espoir de retrouver Izambard il se rend à Douai où son professeur arrivequelques jours plus tard avec comme ordre de Vitalie Rimbaud de le faire escorter à la maison familiale par des gendarmes. Ce qui fut fait le 1er novembres1870. Entre temps il s’est rendu chez Paul Demeny, ami de son professeur, pour lui déposer des poèmes dans l’espoir de les voir éditer. Mais le 10 juin 1871, Arthur écrira à Demeny lui disant : « … Brûlez tous les vers que je fus assez sot pourvous donner lors de mon séjour à Douai ». Le 25 novembre 1870 il publiât dans Le Progrès des Ardennes un récit satirique, Le rêve de Bismarck. La réouverture de son collège étant retardée d’octobre 1870 à avril 1871, il fugue à nouveau en février 1871pour se rendre à Paris. Il rentre en contact avec de futurs communards comme Jules Vallès et Eugène Vermersch, il rencontrera aussi le caricaturisteAndré Gill.

Rencontre avec Verlaine
Verlaine appelle Rimbaud à Paris après plusieurs lettres de ce dernier, il écrira dans sa lettre « Venez chère grande âme, on vous appelle, on vous attend ! ».Rimbaud arrive à Paris 15 septembre 1871 et bien qu’il soit un brillant élève il ne retournera pas au collège. Il est tés bien accueilli par ses pairs plus âgés au dîner des « Vilains Bonshommes »le...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Auteur
  • Auteur
  • Auteur
  • Auteur
  • Auteur
  • Auteurs de ses
  • Auteurs
  • Les Auteurs

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !