Autorité

Pages: 19 (4747 mots) Publié le: 10 octobre 2010
RENCONTRES INTERNATIONALES DE GENEVE Septembre 2005

Quelle autorité pour quelle éducation ?

Philippe Meirieu Professeur des universités

Je suis très honoré d’être parmi vous aujourd’hui et d’y jouer le rôle du pédagogue. Ce n’est pas un rôle facile et c’est souvent une fonction décriée, mais j’entends l’assumer sereinement, en son sens étymologique : celui qui accompagne l’enfant. Quil’accompagne sur le chemin de l’École, mais aussi sur le chemin de la vie. Qui n’approuve pas toujours ce que le monde impose à ses enfants, mais qui, pour autant, ne passe pas son temps à excommunier l’univers tout entier. Qui s’efforce d’être lucide, de ne pas prendre des vessies pour des lanternes… Mais qui sait qu’il ne suffit pas de décréter les choses pour qu’elles soient. Le pédagogue sait que,pour toutes choses, dans l’humain, il faut du temps et du travail. Pour accompagner les enfants aussi… La colère, l’incantation, le rappel à l’ordre ou au désordre ne suffisent jamais. Car l’éducation est affaire de besogneux… Rousseau plutôt que Voltaire, comme dirait Daniel Hameline à qui je ne peux pas ne pas rendre hommage dans cette ville qui, pourtant, pour autant que je sache, a commencé àdélaisser Rousseau pour se convertir à Voltaire. Afin de nous aider à réfléchir sur la question infiniment rebattue de « la crise de l’autorité », je souhaite soutenir, au cours de cette conférence, une thèse iconoclaste, très largement en contradiction avec le discours dominant, voire la « pensée unique », mais que je crois intéressant d’explorer : les enfants et les adolescents ne refusent pasaujourd’hui l’autorité, bien au contraire… Ils s’assujettissent volontairement à des formes d’autorité bien plus dures que celles qu’ils récusent par ailleurs. La modernité ne se caractérise pas par une « crise de l’autorité, mais par un montée extraordinaire des phénomènes d’emprise. Dans ces conditions, il ne peut être question de « restaurer l’autorité », mais, bien au contraire, d’aider lesjeunes à retrouver le goût de contester l’autorité. Pour cela, il nous faut comprendre pourquoi ils
1

plébiscitent des formes d’autorité particulièrement aliénantes. Il nous faut aussi leur proposer des formes d’autorité susceptibles de les aider à grandir… Je tenterai de montrer que ces formes d’autorité - celles qui « rendent auteur » - se caractérisent par le fait qu’elles s’assument comme «transmission » et portent en elles la possibilité de leur propre contestation : elles permettent de s’incorporer un héritage et de le dépasser. Comme toute thèse, celle-ci est, évidemment, objet de discussion. Elle ne prétend pas analyser la totalité des phénomènes, mais voudrait permettre d’engager un débat fécond. Elle utilise, de plus, une catégorie sociologique approximative : « les jeunes ».J’ai bien conscience que cet usage est éminemment discutable, mais acceptons le provisoirement pour désigner l’ensemble des enfants et des adolescents qui se reconnaissent à travers les symboles et les comportements que promeuvent les « radios jeunes », les « magazines pour jeunes », les objets, gadgets et vêtements dont l’usage permet précisément d’être immédiatement reconnu comme « jeune ».Conflit des générations : la crise de la crise
C’est devenu, aujourd’hui, un lieu commun : les enfants, de plus en plus jeunes, ainsi que les adolescents, récusent, aujourd’hui, assez largement les formes traditionnelles d’autorité que nous considérons comme légitimes et auxquelles nous considérons qu’ils doivent obéir « dans leur propre intérêt », que ce soit l’autorité des parents, desprofesseurs ou des représentants de l’État de droit (police, justice, administration, etc.). Plus encore, les jeunes générations ont tendance à considérer les formes d’expression de ces autorités comme des « caprices de la tribu d’en face ». Ils en récusent toute légitimité, en relativisent systématiquement les interdits et se revendiquent détenteurs eux-mêmes de règles de comportement tout aussi...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Autorité
  • Autorite
  • L autorité
  • Autorité
  • Autorité
  • L autorité
  • Autorité
  • Autorité

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !