Autre fiche lecture

Pages: 9 (2422 mots) Publié le: 20 mai 2015
L'enfant
Guy de Maupassant
(1882)
Nouvelle du XIX ème siècle
Sommaire :
Pages 2 à 5 : le texte de la nouvelle
Page 6: la version « audio » de la nouvelle
Page 7 : La nouvelle réaliste
Page 8:La peinture impressionniste
Page 9 : Le réalisme … à notre époque ?

1

Après avoir longtemps juré qu'il ne se marierait jamais, Jacques Bourdillère avait
soudain changé d'avis. Cela était arrivébrusquement, un été, aux bains de mer.
Un matin, comme il était étendu sur le sable, tout occupé à regarder les femmes
sortir de l'eau, un petit pied l'avait frappé par sa gentillesse et sa mignardise. Ayant
levé les yeux plus haut, toute la personne le séduisit. De toute cette personne, il ne
voyait d'ailleurs que les chevilles et la tête émergeant d'un peignoir de flanelle
blanche, clos avec soin. On ledisait sensuel et viveur. C'est donc par la seule grâce de
la forme qu'il fut capté d'abord; puis il fut retenu par le charme d'un doux esprit de
jeune fille, simple et bon, frais comme les joues et les lèvres.
Présenté à la famille, il plut et il devint bientôt fou d'amour. Quand il apercevait
Berthe Lannis de loin, sur la longue plage de sable jaune, il frémissait jusqu'aux
cheveux. Près d'elle,il devenait muet, incapable de rien dire et même de penser, avec
une espèce de bouillonnement dans le cœur, de bourdonnement dans l'oreille,
d'effarement dans l'esprit. Était-ce donc de l'amour, cela?
Il ne le savait pas, n'y comprenait rien, mais demeurait, en tout cas, bien décidé à
faire sa femme de cette enfant.
Les parents hésitèrent longtemps, retenus par la mauvaise réputation du jeunehomme. Il avait une maîtresse, disait-on, une vieille maîtresse, une ancienne et forte
liaison, une de ces chaînes qu'on croit rompues et qui tiennent toujours.
Outre cela, il aimait, pendant des périodes plus ou moins longues, toutes les
femmes qui passaient à portée de ses lèvres.
Alors il se rangea, sans consentir même à revoir une seule fois celle avec qui il
avait vécu longtemps. Un ami régla lapension de cette femme, assura son existence.
Jacques paya, mais ne voulut pas entendre parler d'elle, prétendant désormais ignorer
jusqu'à son nom. Elle écrivit des lettres sans qu'il les ouvrît. Chaque semaine, il
reconnaissait l'écriture maladroite de l'abandonnée; et, chaque semaine, une colère
plus grande lui venait contre elle, et il déchirait brusquement l'enveloppe et le papier,
sansouvrir, sans lire une ligne, une seule ligne, sachant d'avance les reproches et les
plaintes contenues là dedans.
Comme on ne croyait guère à sa persévérance, on fit durer l'épreuve tout l'hiver,
et c'est seulement au printemps que sa demande fut agréée.
Le mariage eut lieu à Paris, dans les premiers jours de mai.
Il était décidé qu'ils ne feraient point le classique voyage de noce. Après un petit bal,une sauterie de jeunes cousines qui ne se prolongerait point au delà de onze heures,
pour ne pas éterniser les fatigues de cette journée de cérémonies, les jeunes époux
devaient passer leur première nuit commune dans la maison familiale, puis partir
seuls, le lendemain matin, pour la plage chère à leurs cœurs, où ils s'étaient connus et
aimés.
La nuit était venue, on dansait dans le grand salon.Ils s'étaient retirés tous les
deux dans un petit boudoir japonais, tendu de soies éclatantes, à peine éclairé, ce soirlà, par les rayons alanguis d'une grosse lanterne de couleur, pendue au plafond
comme un œuf énorme. La fenêtre entr'ouverte laissait entrer parfois des souffles
2

frais du dehors, des caresses d'air qui passaient sur les visages, car la soirée était tiède
et calme, pleined'odeurs de printemps.
Ils ne disaient rien; ils se tenaient les mains en se les pressant parfois de toute
leur force. Elle demeurait, les yeux vagues, un peu éperdue par ce grand changement
dans sa vie, mais souriante, remuée, prête à pleurer, souvent prête aussi à défaillir de
joie, croyant le monde entier changé par ce qui lui arrivait, inquiète sans savoir de
quoi, et sentant tout son corps, toute...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • J.stiglitz fiche de lecture un autre monde.
  • une autre lecture de l'espace public
  • Fiche e4 autre situation
  • Fiche e4 autre situation
  • fiche de lecture
  • FICHE DE LECTURE
  • Fiche lecture
  • Fiche de lecture

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !