Avortement

797 mots 4 pages
L'avortement

Il y aura toujours des gens qui sont pour ou contre dans la vie. Pour ma part, je suis contre l'avortement.
Le fait de tuer un bébé n'a pas sa place dans notre société. Les conséquences que ça apporte à la femme et son manque de responsabilité encore moins.

Premièrement, l'avortement est un meurtre. C'est un meurtre car un être humain est tué sans qu'il puisse se protéger. Quand est-ce qu'on considère que l'embryon est un être humain ? Quand le cœur bat (4 semaines) ? Quand les empreintes digitales sont lisibles (6 semaines) ? Quand le cerveau marche (6 semaines) ?Et puis, par miracle, en France, l'embryon était un humain après 10 semaines et en Espagne 18 semaines. Comment est-il possible qu'en franchissant la frontière de tel ou tel pays l'humanité n'apparaît plus en même temps? Pourquoi avons-nous autant de difficulté à dire « bébé ». Durant une fausse couche, scientifiquement le bébé en question n'est encore qu'un embryon ou un fœtus. Le choix du mot « bébé » est donc destiné à mettre en évidence la douleur des parents qui vivent cet événement dramatique. Il s'agit d'une vie qui ne dépend pas de sa capacité à parler(muets), à voir(aveugles), à jouer au soccer(handicapés) ou même sa taille. (La différence de taille et poids entre un fœtus et un bébé n'est pas plus grande qu'un nain et d'un adulte de taille normale). Tous ses individus sont considérés par des humains malgré tout. - L'homme n'est pas seulement un corps mais un âme. Je ne fais pas référence à une foi ou une religion quelconque, mais par rapport à la vie naturelle. Celle-ci commence dans le ventre, déjà. Le fœtus est vivant ,mais il est incapable de marcher, de parler et de faire des choix. Parce qu'il ne peut pas se défendre, on se donne le droit de choisir son destin. L'enfant n'a pas à subir les erreurs de sa mère. D'ailleurs des bébés avortés (déchets opératoires) après 18 semaines survivent et se tués par injection d'un poison à base de potassium injecté dans le cœur du

en relation

  • Avortement
    3180 mots | 13 pages
  • Avortement
    2135 mots | 9 pages
  • L avortement
    2310 mots | 10 pages
  • Avortement
    1165 mots | 5 pages
  • Avortement
    1857 mots | 8 pages
  • Avortement
    2051 mots | 9 pages
  • Avortement
    1028 mots | 5 pages
  • Avortement
    1017 mots | 5 pages
  • Avortement
    734 mots | 3 pages
  • Avortement
    2470 mots | 10 pages