Béjart maurice

Pages: 10 (2307 mots) Publié le: 10 février 2011
Pour les articles homonymes, voir Béjart, Maurice et Berger (homonymie).
Maurice Béjart

Maurice Béjart en 1984

--------------------------------------------------------------------------------

Nom de naissance Maurice-Jean Berger
Naissance 1er janvier 1927
Marseille, France
Décès 22 novembre 2007 (à 80 ans)
Lausanne, Suisse
Activité principale Danseur, chorégrapheActivités annexes Directeur d'écoles de danse et troupes de ballet
Lieux d'activité Paris ; Bruxelles ; Lausanne
Années d'activité 1941-2007
Collaborations Ballet du XXe siècle, André Vandernoot (directeur musical), Assaf Messerer (maître de ballet), Pierre Henry (compositeur)
Formation École de danse de l'Opéra de Paris
Maîtres Lioubov Egorova (danseuse)
Enseignement École Mudra(Bruxelles, Dakar), École-atelier Rudra (Lausanne)
Ascendants Gaston Berger (son père, philosophe)
Récompenses Prix de Kyoto 1999
Distinctions honorifiques Grand Officier de l'Ordre de la Couronne (Belgique)

Grand Officier de l'Ordre de l'Infant Dom Henrique (Portugal)
Membre de l'Académie des Beaux-Arts française

Répertoire
Symphonie pour un homme seul (1955)
Boléro de Ravel (1960)Messe pour le temps présent (1967)
Le Tour du monde en 80 minutes (2007)

Maurice Béjart, de son vrai nom Maurice-Jean Berger, est un danseur et chorégraphe français[1], né à Marseille le 1er janvier 1927 et mort à Lausanne (Suisse) le 22 novembre 2007, naturalisé suisse[2] en 2007. Il a été membre de l'Académie des Beaux-Arts française (section des membres libres) de 1994 jusqu'à sa mort. Enhommage à Molière, il a pris comme pseudonyme le patronyme de son épouse, Armande Béjart[3].

Sommaire [masquer]
1 Biographie
1.1 Parcours
1.2 Sa naturalisation
2 Écoles Mudra et Rudra
3 Distinctions et honneurs
4 Œuvres principales
5 Collaborateurs et interprètes
6 Bibliographie
7 Notes et références
8 Articles connexes
9 Liens externes


Biographie[modifier]Maurice-Jean Berger est le fils du philosophe Gaston Berger. Sa mère décède lorsqu'il a 7 ans[4]. Il prend alors des cours de danse sur les conseils d'un médecin pour se fortifier[4] et rêve de devenir toréro[4]. Il fait parallèlement ses études secondaires et universitaires et obtient une licence de philosophie[3].

Parcours[modifier]
Fasciné par un récital de Serge Lifar, il décide de se consacrerentièrement à la danse. Il entre à quatorze ans à l'Opéra de Paris et suit les cours de Lioubov Egorova et se forme auprès des danseuses Janine Charrat et Yvette Chauviré[5], puis avec Roland Petit à partir de 1948.

En 1951, il collabore avec Birgit Cullberg[5] et crée son premier ballet, L’Inconnu, à Stockholm, puis règle L’Oiseau de feu. En 1955, il crée Symphonie pour un homme seul sur unemusique de Pierre Henry et Pierre Schaeffer, avec sa première compagnie fondée en 1953, les Ballets de l'Étoile,qui lui vaut les honneurs de la presse et du public.[réf. souhaitée]

En 1959, n'obtenant pas l'aide de l'État français pour établir sa troupe dans un théâtre[5], il quitte la France pour la Belgique où il travaillera durant vingt-sept ans. À la demande de Maurice Huisman[5], alorsdirecteur du Théâtre royal de la Monnaie, il crée en 1959 à Bruxelles sa plus fameuse chorégraphie, Le Sacre du printemps. Le contrat temporaire qui lie Béjart à la Monnaie va se transformer en un contrat de plusieurs années et entraîner la naissance du Ballet du XXe siècle[4] en 1960. Béjart va parcourir le monde entier avec celui-ci et initier un vaste public de néophytes à la danse moderne. L'annéemême de la création de la compagnie, Béjart monte avec la danseuse Duska Sifnios le Boléro de Maurice Ravel qui devient une de ses chorégraphies emblématiques. Après Tania Bari, Suzanne Farrell, Louba Dobrievic, Anouchka Babkine, Angèle Albrecht, Shonach Mirk… Jorge Donn reprendra le rôle qui sera alors dansé indifféremment par un homme ou par une femme.

En 1966, le Festival d'Avignon s'ouvre...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Maurice béjart
  • Biographie de maurice béjart
  • maurice
  • Maurice carême
  • Maurice Carême
  • la francophonie
  • Maurice leblanc
  • Maurice godelier

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !