Bérénice

Pages: 5 (1092 mots) Publié le: 17 novembre 2010
Bérénice, publiée en 1835 dans la presse, est une nouvelle d’horreur, rédigée par Edgar Allan Poe.

Le narrateur de la nouvelle, Egaeus, est un intellectuel qui a grandi dans l’enceinte d’un ancien manoir un tant soit peu mélancolique, avec sa cousine Bénénice. Il souffre de monomanie, espèce d'aliénation mentale, dans laquelle une seule idée semble absorber toutes les facultés del'intelligence. Bérénice, jeune femme originellement pleine de vie et séduisante, souffre alors d’une maladie non-déterminée, dégénérant son identité (aux dires d’Egaeus). Cette maladie entraîne également des périodes de catalepsie chez elle. Les deux jeunes gens, cependant, doivent se marier.

Egaeus, un après-midi, assis dans sa bibliothèque, est surpris par l’apparition de Bérénice. Cetteapparition est l’élément déclencheur de son trouble, le moment fatidique où Egaeus s’intéresse pour la première fois aux dents de sa cousine. Ces dents omnibulent alors le personnage, elles deviennent une idée fixe. Il se détache de plus en plus de la réalité, et son récit s’en ressent.

Problématique : En quoi peut-on considérer Bérénice comme une nouvelle de l’altération ?

I)Altération des repères narratifs

II) Altération chez les personnages : maladies physiques/mentales

III) Perte de rapport au monde, altère réalité : fantasme.

I ) Altération repères narratifs

a) Altération repère fondamental : narrateur

Récit : 1ère personne : confession directe. Subjectivité d’egaeus Problème !! Fiabilité ?

Egaeus : consommateur d’opium(back p362)

Atteint d’un certain trouble mental : monomanie. Peut-on se fier à ses propos ? (maladie mentale, raison atteinte ?)

 Point de vue spécifique p.358 nouvelle = « chronique de sensations » (contraste « chronique de faits ») : le narrateur privilégie ses impressions aux faits. (La vérité n’est pas ce qu’il met au premier plan dans la confession)

b) Dégradationperception temps : isolement narrateur, passivité extrême  : p.372 « et le soir descendit (…) et un jour nouveau (…) et les brumes d’une seconde nuit » le temps s’accélère.

Accélération plus importante : ellipses temporelles :

p.370 (1° apparition idée fixe dents/ sortie du pers de Bérénice)

p.373 (annonce mort Bérénice/visite d’Egaeus – cadavre B )

p.375(fuite chambre/ scène finale)

Ellipses : perte mémoire ? Censure (in)consciente ? Suscitent l’angoisse lecteur : que se passe-t-il pendant ces laps de temps ? Angoisse narrateur : doutes ! p.375 376. « ma mémoire (…) d’autant plus horrible qu’elle était plus vague » , « souvenirs obscurs, hideux et inintelligibles » sentiment d’avoir accompli quelque chose sans s’en rappeler pour autant.Elément matériel qui vient appuyer ce pressentiment : boite d’ébène.

Tx : Narration rime avec confusion. Cela s’explique : narrateur atteint d’un trouble obsessionnel. Maintenant : étude des personnages plus détaillée

II) Altération pers : maladies physiques et mentales

a) Maladie B : (physique) description par Egaeus : transparence B (p.369) pâleur, cheveux éclaircis. Contourtremblant et indéfini : // fantôme. S’agit-il de B, d’une hallucination ?

« caractère fantastique » (369) choix baudelaire (original fantastic : folatre)

perte d’identité B (elle ne ressemble plus à ce qu’elle était).

La catalepsie dont souffre la jeune femme : cause de sa perte. Sera enterrée vivante.

Déshumanisée par son cousin : la regarde comme uneentité analysable (p.368) « non comme un être charnel mais comme l’abstraction d’un tel être ». « non comme une chose à admirer mais à analyser ». Les regards du narrateur ne s’attardent sur la figure qu’à la fin, il commence bel et bien par regarder la forme, le tout. Déshumanisée aussi car réduite par la suite à ses dents.

b) Maladie d’Egaeus : (mentale) Trouble obsessionnel. Dents :...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Berenice
  • Bérénice
  • Berenice
  • Bérénice
  • Bérénice
  • Bérénice
  • Bérénice
  • Bérénice

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !