balzac adieu

15340 mots 62 pages
Adieu, nouvelle d’Honoré de Balzac
Au prince Frédéric Schwartzenberg
- Allons, député du centre, en avant ! Il s'agit d'aller au pas accéléré si nous voulons être à table en même temps que les autres. Haut le pied ! Saute, marquis ! là donc ! bien. Vous franchissez les sillons comme un véritable cerf !
Ces paroles étaient prononcées par un chasseur paisiblement assis sur une lisière de la forêt de l'Ile-Adam, et qui achevait de fumer un cigare de la Havane en attendant son compagnon, sans doute égaré depuis longtemps dans les halliers de la forêt. A ses côtés, quatre chiens haletants regardaient comme lui le personnage auquel il s'adressait. Pour comprendre combien étaient railleuses ces allocutions répétées par intervalles, il faut dire que le chasseur était un gros homme court dont le ventre proéminent accusait un embonpoint véritablement ministériel. Aussi arpentait-il avec peine les sillons d'un vaste champ récemment moissonné, dont les chaumes gênaient considérablement sa marche ; puis, pour surcroît de douleur, les rayons du soleil qui frappaient obliquement sa figure y amassaient de grosses gouttes de sueur. Préoccupé par le soin de garder son équilibre, il se penchait tantôt en avant, tantôt en arrière, en imitant ainsi les soubresauts d'une voiture fortement cahotée. Ce jour était un de ceux qui, pendant le mois de septembre, achèvent de mûrir les raisins par des feux équatoriaux. Le temps annonçait un orage. Quoique plusieurs grands espaces d'azur séparassent encore vers l'horizon de gros nuages noirs, on voyait des nuées blondes s'avancer avec une effrayante rapidité, en étendant, de l'ouest à l'est, un léger rideau grisâtre. Le vent, n'agissant que dans la haute région de l'air, l'atmosphère comprimait vers les bas-fonds les brûlantes vapeurs de la terre. Entouré de hautes futaies qui le privaient d'air, le vallon que franchissait le chasseur avait la température d'une fournaise. Ardente et silencieuse, la forêt semblait avoir soif. Les oiseaux, les

en relation

  • Balzac Adieu
    318 mots | 2 pages
  • Balzac adieu
    2140 mots | 9 pages
  • ADIEUX DE BALZAC
    537 mots | 3 pages
  • Adieu Honoré De Balzac
    389 mots | 2 pages
  • Analyse adieu, balzac
    1097 mots | 5 pages
  • Adieu de balzac ( résumé )
    502 mots | 3 pages
  • Fiche de lecture Adieu (Balzac)
    298 mots | 2 pages
  • Fiche lecture adieux balzac
    681 mots | 3 pages
  • Fiche "Adieu" Balzac
    1250 mots | 5 pages
  • Questions sur le livre Adieu Balzac
    364 mots | 2 pages