Balzac

489 mots 2 pages
Evaluation sommative niveau : tronc commun
Support : extrait d’un essai de Victor Hugo

Capacités : - Analyser le texte et construire son sens.

- Produire un texte descriptif

Texte
Dans cet essai, Victor Hugo est clair : la peine de mort est une condamnation absurde et sans fondement…
« Ceux qui jugent et qui condamnent… »
Ceux qui jugent et qui condamnent disent la peine de mort nécessaire. D'abord, – parce qu'il importe de retrancher de la communauté sociale un membre qui lui a déjà nui et qui pourrait lui nuire encore. – S'il ne s'agissait que de cela, la prison perpétuelle suffirait. À quoi bon la mort ? Vous objectez qu'on peut s'échapper d'une prison ? Faites mieux votre ronde. Si vous ne croyez pas à la solidité des barreaux de fer, comment osez-vous avoir de ménageries ? Pas de bourreau où le geôlier suffit. Mais, reprend-on, – il faut que la société se venge, que la société punisse. – Ni l'un, ni l'autre. Se venger est de l'individu, punir est de Dieu. Victor Hugo, Le Dernier jour d'un condamné – Préface (1832)

Questions De compréhension 1- De quel type de texte s’agit-il ?

2- Quel est le thème de ce texte ?

3- Déterminer la thèse et l’antithèse de ce texte ?

4- Relevez Les arguments des partisans de la peine de mort ?

5- Quels sont les arguments qui sont contre la peine de mort ?

6- Relevez les connecteurs logique utilises par l’auteur ?

I. Production écrite

Sujet

Faites le portrait physique et moral, valorisant ou dévalorisant d’une personne de votre choix.

Consigne :

▪ Utiliser les adjectifs qualificatifs.

▪ Utiliser les connecteurs logiques.

▪ Utiliser quelques figures de styles : la comparaison et la métaphore.

Eléments de correction ▪ Questions De compréhension
1- C’est un texte

en relation

  • Balzac
    1334 mots | 6 pages
  • Balzac
    9086 mots | 37 pages
  • Balzac
    413 mots | 2 pages
  • Balzac
    634 mots | 3 pages
  • Balzac
    2704 mots | 11 pages
  • Balzac
    776 mots | 4 pages
  • Balzac
    503 mots | 3 pages
  • Balzac
    645 mots | 3 pages
  • Balzac
    505 mots | 3 pages
  • Balzac
    875 mots | 4 pages