balzac

Pages: 5 (1124 mots) Publié le: 3 janvier 2015
1) Honoré de Balzac, (1799 - 1850) , est un écrivain français. Romancier, dramaturge, critique littéraire, critique d'art, essayiste, journaliste et imprimeur, il a laissé l'une des plus imposantes œuvres romanesques de la littérature française, avec plus de quatre-vingt-dix romans et nouvelles parus de 1829 à 1855, réunis sous le titre La Comédie humaine. À cela s'ajoutent Les Cent Contesdrolatiques, ainsi que des romans de jeunesse publiés sous des pseudonymes et quelque vingt-cinq œuvres ébauchées.
Il est un maître du roman français, dont il a abordé plusieurs genres, du roman philosophique avec Le Chef-d'œuvre inconnu au roman fantastique avec La Peau de chagrin ou encore au roman poétique avec Le Lys dans la vallée. Il a surtout excellé dans la veine du réalisme, avec notamment LePère Goriot et Eugénie Grandet, mais il s'agit d'un réalisme visionnaire, que transcende la puissance de son imagination créatrice.
Comme il l'explique dans son Avant-Propos à la La Comédie humaine, il a pour projet d'identifier les « Espèces sociales » de son époque, tout comme Buffon avait identifié les espèces zoologiques. Ayant découvert par ses lectures de Walter Scott que le roman pouvaitatteindre à une « valeur philosophique », il veut explorer les différentes classes sociales et les individus qui les composent, afin « d'écrire l’histoire oubliée par tant d’historiens, celle des mœurs » et « faire concurrence à l'état civil ».



Le colonel Chabert, ancien militaire, revient de ses années d'absence où il a été crut mort. Il doit se battre pour récupérer ses biens que sa femme,remariée avec un autre homme, lui a prit.


3) L’histoire commence dans une étude d’avoué où six clercs font des plaisanteries pendant qu’ils travaillent. Puis un vieil homme arrive et tous se moquent de lui parce qu’il porte des vêtements très anciens. Le vieil homme dit qu’il doit parler avec le patron de l'étude, M. Derville. Les clercs lui jouent un tour et disent que Maître Derville nevoit ses clients qu’à minuit. Alors le vieil homme sort et déclare être le colonel Chabert qui était mort dans la bataille d’Eylau, à la suite de la question d'un saute-ruisseau. Le colonel Chabert revient la nuit au bureau de M. Derville et l’avoué lui accorde une entrevue. Chabert lui raconte alors son histoire incroyable :

Hyacinthe Chabert, enfant trouvé, a gagné ses galons de colonel dans laGarde impériale en participant à l’expédition d’Égypte de Napoléon Ier, a épousé Rose Chapotel, une fille de joie qu’il a installée dans un luxueux hôtel particulier.

Blessé en participant, au cours de la bataille d'Eylau en 1807, à la charge monumentale donnée par Joachim Murat qui force l’ennemi à la retraite, il est déclaré mort. Mais il est resté vivant sous une montagne de cadavres.

Lecolonel a cependant réussi à faire reconnaître son identité de l’autre côté du Rhin et, après de longs détours, revient à Paris en 1817 pour découvrir que Rose Chapotel, remariée à un homme avide de pouvoir dont elle a deux enfants, porte maintenant le nom de « comtesse Ferraud ». Elle a d'autre part liquidé tous les biens du colonel Chabert en minimisant sa succession.

La fortune du colonel aété distribuée à sa femme, au fisc et aux hospices de Paris. Mais Napoléon a rendu la part du fisc à la Comtesse, lui permettant de commencer une nouvelle vie pendant la Restauration et d'atteindre une position sociale élevée. Elle n’a jamais répondu aux lettres du colonel et lorsqu'elle apprend qu'il est vivant, elle refuse de le reconnaître et l'accuse d'être un imposteur.

Malgré lecaractère invraisemblable de l’affaire du vieux « carrick » (surnom donné à Chabert par les clercs de l’étude), Maître Derville accepte de s’occuper du colonel Chabert.

Chabert voudrait retrouver ses biens, son rang et sa femme. Mais la femme du colonel refuse de reconnaître son ancien mari. Elle a tiré une fortune énorme de sa disparition et c'est pour sa fortune que le comte Ferraud, de vieille...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Balzac
  • Balzac
  • balzac
  • Balzac
  • Balzac
  • Balzac
  • Balzac
  • Balzac

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !