Banque

285 mots 2 pages
La segmentation dans les banques

La segmentation est une technique qui permet de regrouper les personnes ayant des caractéristiques ou des comportements similaires. Il s’agit pour les organisations d’identifier ces groupes de personnes pour mieux adapter leurs offres ou les relations qu’elles souhaitent développer. Nous allons donc nous demander comment les structures bancaires segmentent leur marché. Tout d'abord nous verons la segmentation en général, puis ensuite nous verons la segmentation bancaire.
I/ Segmentation en général
Une segmentation toujours plus fine
L'arrivée de la Bred Affinity, qui sera annoncée par une campagne dans les agences signée M Works (McCann), confirme la segmentation de plus en plus fine du marché français des cartes bancaires. L'autorisation du cobranding en octobre dernier s'est traduite par une avalanche d'offres siglées Nouvelles Frontières, Orange, Galeries Lafayette, Fiat 500 (cf. Stratégies n° 1470). Les cartes affinitaires, liées à un centre d'intérêt, ont fait leur apparition, autour du rugby pour la Société générale, du vélo pour LCL ou du football pour Banque populaire, qui revendique quelque 25 000 porteurs. La tendance est également aux produits ciblés sur une catégorie de population, comme les adolescents pour Caisse d'épargne et LCL. « Depuis 2004, le marché des cartes affinitaires ou cobrandées en Europe croît de 20 % par an, insiste Isabelle Lodde. Aux États-Unis, elles représentent 45 % des cartes émises. » L'ère des rectangles de plastique classiques est bel et bien révolue. « Comme le téléphone, la carte bancaire peut devenir un accessoire révélateur de la personnalité du porteur, anticipe Frédéric Maserati. Demain, on pourra composer soi-même sa carte en choisissant la forme, la couleur, les assurances et les partenaires inclus. » Une bien belle

en relation

  • Banque
    7365 mots | 30 pages
  • Banque
    2729 mots | 11 pages
  • Banque
    12896 mots | 52 pages
  • Banques
    5750 mots | 23 pages
  • Banque
    343 mots | 2 pages
  • Banque
    22232 mots | 89 pages
  • Banque
    2703 mots | 11 pages
  • Banque
    316 mots | 2 pages
  • Banque
    8292 mots | 34 pages
  • banque
    3913 mots | 16 pages