Banques

1077 mots 5 pages
La banque privée : entre opportunités et menaces

La performance des marchés n'y est pas étrangère mais l'émergence de nouvelles fortunes dans les pays en forte croissance y est également pour beaucoup.

Néanmoins, cette tendance ne doit pas éclipser l'environnement extrêmement concurrentiel dans lequel évoluent le Crédit Mutuel et les Banques Privées ainsi que les nouveaux défis qui les attendent…

Le contexte de la Banque Privée

Les Banques Privées profitent en ce moment de conditions de marché favorables. Au-delà de cet effet conjoncturel, elles doivent continuer leur développement afin d'atteindre rapidement leur taille critique, garante de rentabilité et de pérennité en cas de retournement de tendance. A cet effet, et dans un paysage domestique extrêmement concurrentiel, la quête de nouvelles parts de marché dépendra de la capacité des banques à étendre leur influence à l'international.
Les Banques l'ont bien compris ce qui explique la multiplication des acquisitions et des créations de filiales à l'international. Leurs efforts se concentrent actuellement principalement dans les pays asiatiques en forte croissance où les nouvelles fortunes fleurissent, à la recherche de services financiers pointus et localement inexistants. Par exemple, la Société Générale se développe au Japon sous la marque SG Private Banking Japan et BNP Paribas vient de compléter son dispositif à Taiwan.
L'Europe de l'Est n'échappe pas non plus à l'appétit des grands groupes car les nouveaux pays membres de l'UE révèlent également un fort potentiel.

Se renforcer sur son marché national…

Ces opportunités de croissance à l'international, ne doivent pas faire oublier aux Banques Privées la nécessité de fidéliser voire de développer leur clientèle sur le territoire national. En effet, l'apparition de nouveaux produits (fonds d'investissements, produits défiscalisant, family offices…) et de nouveaux intermédiaires financiers offre des alternatives intéressantes à la

en relation

  • banque
    3913 mots | 16 pages
  • la banque
    415 mots | 2 pages
  • banque
    9379 mots | 38 pages
  • Banque
    3057 mots | 13 pages
  • Banque
    11348 mots | 46 pages
  • Banque
    7365 mots | 30 pages
  • les banques
    463 mots | 2 pages
  • Banque
    2729 mots | 11 pages
  • Banque
    26758 mots | 108 pages
  • Banque
    12896 mots | 52 pages