Baron perché

530 mots 3 pages
15 Juin 1767. Côme, fils aîné du baron Laverse du Rondeau était alors âgé de douze ans lorsqu'il assista à son dernier déjeuner en famille. Le jeune baron refusa d'obéir à son père et alla se réfugier dans l'yeuse du jardin. Il jura de ne plus jamais en descendre. Au début, personne ne le prit au sérieux, croyant qu'il redescendrait pour la nuit. Seulement, le jeune Côme était un garçon têtu et un rien misanthrope. Il commença donc à évoluer dans les arbres, passa d'un figuier à un olivier et se rendit compte qu'il pouvait ainsi se rendre où il le désirait. Il se retrouva tout d'abord dans le jardin de ses voisins où il fit la connaissance de Violette, une jeune marquise dont il tomba éperdument amoureux. Seulement, celle-ci déménagea et Côme resta sans nouvelles d'elle pendant de très longues années. Les gens commençaient tout doucement à s'habituer à le voir dans les arbres, même son père s'y était accoutumé. Le baron, bien qu'il fût perché, prit part à tous les événements de la région. Il voyagea un peu partout en Italie et rencontra même Napoléon. Côme était devenu célèbre ; les gens venaient maintenant de loin pour le voir. Seulement, tous se posaient la même question : Côme descendrait-il un jour ou allait-il mourir perché ?

L'arbre aux corbeaux, peint par Caspar David Friedrich en 1822

"Les oliviers, dans leur cheminement tortueux, offraient à Côme des routes faciles et unies… "

p. 93
Commentaire

Ce roman historique est écrit sur le mode de la fantaisie. A partir d'un fait improbable, Italo Calvino développe son récit de la façon la plus réaliste et logique possible. C'est aussi un roman d'aventures ; on se demande dès les premières lignes si le baron descendra un jour des arbres. L'auteur conserve le suspense jusqu'aux dernières pages du roman, mais il s'agit en outre d'un conte philosophique à la manière de Voltaire, où, derrière la fantaisie de la situation, il engage une réflexion sur les relations entre l'homme et la société ainsi que

en relation

  • Le baron perché
    2880 mots | 12 pages
  • Le baron perché
    890 mots | 4 pages
  • Baron perché
    661 mots | 3 pages
  • L baron perché
    1096 mots | 5 pages
  • Baron perché
    584 mots | 3 pages
  • le baron perche
    900 mots | 4 pages
  • Le baron perché
    599 mots | 3 pages
  • le baron perché
    1099 mots | 5 pages
  • Le baron perché
    382 mots | 2 pages
  • Le baron perché
    542 mots | 3 pages