Batay kréol / batay coq / jeu de croche

Pages: 8 (1847 mots) Publié le: 6 juin 2012
Moring, jeu de croche et autres jeux de pariage à La Réunion

Environement, culture et société réunionnaise
Pia Bach & Amélie Sentier
Moring (AMÉLIE) | Jeu de croche (PIA) | Autres jeux de pariage |
1) Esclavage, dessous de cette pratique, introduction | 1) Histoire | Définition: jeux de pariage |
2) Moring/„batay kréol“ ? Comment est-ce né? | 2) Le jeu, Académie La Croche |1) Combats de coqs „batay-coqs“ |
3) Moring de nos jours | 3) La Croche aujourd’hui | 2) Boudin Gran mangèr 3) Bat, Bat/ le baccarra |

I- Le Moring, Moringue, « La Batay kréol »
Adieu a zot, mi appel Amélie et me va coz du moring
1) Esclavage-Introduction
Durant le 18e siècle le Code Noir de la compagnie des indes, représente un ensemble de textes juridiquesréglant la vie des esclaves noirs des colonies des îles françaises.
Ce code est appliqué à La Réunion en 1723.
C’est dans ce cadre que les esclaves originaires de Madagascar et du continent africain, pour contrer les interdictions de se battre et pour s’évader spirituellement, mettent au point le Moring; style de combat qui combine musique (notamment des percussions) et techniques martiales. Cesport était toléré car aux yeux des commandeurs blancs il ne s’agissait que d’une danse tribale.
2) Qu’est-ce que c’est ?
Le Moring est un sport de combat qui est né dans l’Océan Indien, à Madagascar au 18e siècle. Le mot Moring dérive du malgache « moraingy » ; une lutte-boxe. Le Moring est essentiellement pratiqué à Madagascar, à La Réunion et aux Comores, ce rituel à une origine et pratiquecommune malgré des ensembles géographiques différents.
Cet art de combat viril oppose deux hommes qui se lancent tout d’abord un défi ; Un compétiteur sort de la foule et provoque un adversaire potentiel. Le défi peut s’exprimer par des cris de guerre (« Zène zan la pi kapab ! Zène zan la pi kabap ! Zène zan la fimé ! » crie le combattant qui entre dans le ron), pour relever la provocation, unhomme sortira de la foule pour affronter le premier combattant. Le combat commence sur une piste en cercle, matérialisée par un cercle tracé au sol. La musique anime le combat du début jusqu’à la fin. A La Réunion ce sont essentiellement les pieds qui vont jouer une part importante à la lutte : plante des pieds, tranchant des pieds, coup renversé, frappe des talons.
Règles : A l’ origine le Moringn’admet pas de catégorie de poids, les combattants évaluent eux-mêmes leurs chances de victoire en fonction de l’adversaire.
L’Art du Moring se pratique pendant toute l’année, mais les jours de fêtes, les périodes du 20 décembre (abolition de l’esclavage) et les fêtes indiennes sont des moments privilégiés pour le Moring.
La tenue vestimentaire : une chemise blanche et un pantalon blanc de toile(=morès) ou bien on combat torse nu, par ailleurs les pratiquants ne sont pas chaussés.
La musique : le batteur (le plus souvent un ancien moringueur= moringèr) de tambour (=vrai tambour ou tambour de fortune/bidon en zinc), fait démarrer le Moring en jouant de son instrument.
Le batteur est en fait arbitre de la manifestation, son rôle est capital car le rythme de sa musique donne l’intensitéau combat. Il faut savoir qu’il existe différents rythmes pour les pas de danses au Morins, les plus fréquents sont cependant les rythmes de Maloya et les rythmes malgaches. Instruments : le djembe, le bob-sonbrér, le piker, le cayamb, le roulér
Au début du combat les battements sont lents et sourd, invitant les combattants à se manifester et à entrer dans le rond. Après le défi, le rythme dela musique est plus rapide et le batteur joue des sons plus secs et plus courts au tambour. Selon l’âge des moringueurs, le batteur rythme plus ou moins vite le combat (âgé= son sourd et lent / jeune= rythme rapide)
3) Evolution dans l’histoire
Après la proclamation officielle de l’abolition de l’esclavage (20 décembre 1848), le Moring restera pendant quelques décennies le patrimoine...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le coq
  • Le coq
  • Le coq
  • Le coq:.
  • Le coq
  • Tit coq
  • Le coq francais
  • Tit-Coq

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !