Baudelaire et la mort

Pages: 11 (2666 mots) Publié le: 17 mars 2013
Le Temps et la Mort

« La mort est omniprésente dans les Fleurs du Mal, sans cesse évoquée, tantôt souhaitée avec force, tantôt redoutée avec angoisse. Représentée par de nombreuses allégories [...], la mort revêt pour Baudelaire des visages changeants. Étudier le thème de la mort dans ce recueil, c'est donc plonger au cœur même de l'ambiguïté baudelairienne »

En vous concentrant sur cettecitation de Marie-Gabrielle Slama, exposez la conception baudelairienne de la mort. Expliquez cette « ambiguïté » dont parle la critique et souvenez-vous d'illustrer abondamment votre propos.

Dans Les Fleurs du Mal, nous assistons à la quête du poète qui recherche un sens à l’existence. Dans les premières parties, Baudelaire explore vainement la nature, Paris, l'amour, les extases provoquées parle vin ou la débauche, il poursuit l'idéal dans la femme ou dans l'Art ; parfois le voyage semble offrir de belles promesses, un ailleurs où l'âme retrouverait "sa douce langue natale", où tout ne serait "qu'ordre et beauté,/ Luxe, calme et volupté" (L'invitation au voyage). Mais cet ailleurs se révèle décevant ("Amer savoir, celui qu'on tire du voyage!" Le Voyage). Alors après s'être révoltévainement et avoir tenté un pacte avec Satan, Baudelaire se tourne enfin vers la mort, la dernière partie et l’aboutissement des Fleurs du mal.

Baudelaire ne considère plus la mort comme on le faisait aux siècles précédents, ce n'est pas uniquement quelque chose de terrifiant, la fin brutale qui pousse l'homme à profiter de la vie au jour le jour avant l’échéance fatale. La mort, pour Baudelaire,peut également revêtir des aspects attirants, voire envoûtants. « - J'allais mourir. C'était dans mon âme amoureuse/ Désir mêlé d'horreur, un mal particulier »( Le Rêve d'un curieux) Comme nous le verrons, cette ambivalence entre la crainte et la fascination face à la mort est très marquée dans Les Fleurs du Mal où ce thème revient constamment sous des visages variés et contrastés, tantôteffrayants et horribles, tantôt consolateurs et porteurs d'espoir, reflétant à la fois la peur face à la pourriture de la charogne et l'exaltation mystique face à un au-delà plein de promesses.

Nous allons examiner les sentiments de Baudelaire à l'égard de la mort, exprimés à travers de multiples allégories, parfois positives, parfois négatives, souvent ambiguës. "Plus encor que la Vie,/ La Mort noustient souvent par des liens subtils." (Semper eadem)

La mort peut sembler consolatrice pour Baudelaire qui perçoit parfois la vie comme une longue épreuve dont la mort serait une délivrance. Baudelaire exprimera dans plusieurs lettres à sa mère un désir de suicide. Baudelaire considère cet acte comme une solution qui délivrerait l’homme du fardeau qu'est l'existence et réglerait tous lesproblèmes et les conflits personnels dont le sujet est accablé. Baudelaire ressent souvent une grande lassitude, une fatigue à l'égard de la vie. Son "esprit gémissant [est] en proie aux longs ennuis", la terre est "un cachot humide" (Spleen). La mort serait donc considérée non seulement comme une échappatoire pour fuir une existence remplie de contraintes, de remords et d'angoisses, mais même comme unbut.

« C'est la Mort qui console, hélas! et qui fait vivre;
C'est le but de la vie - et c'est le seul espoir
Qui, comme un élixir, nous monte et nous enivre,
Et nous donne le cœur de marcher jusqu'au soir; »

La Mort des Pauvres

Le vin, l'opium ne suffisant plus à réconforter l'homme, il se tourne vers un "élixir" plus puissant et plus enivrant, celui de la mort. On peut noter, en effet,que la mort est perçue non seulement avec beaucoup d’espoir dans ce poème, mais surtout comme un couronnement, un aboutissement.

Parfois cette mort consolatrice prend les apparences de la nuit bienvenue qui rafraîchit après un jour pénible, c’est ce que décrit Baudelaire dans La Fin de la Journée :

« La nuit voluptueuse monte,
Apaisant tout, même la faim,
Effaçant tout, même la honte,...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le mort des pauvres- baudelaire
  • Charles Baudelaire , La mort des amants
  • Le mort joyeux-baudelaire
  • Baudelaire, la mort des amants
  • La mort des pauvres-baudelaire
  • Commentaire Baudelaire "Mort des amants"
  • La mort des amants charles baudelaire
  • Baudelaire

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !