Baudelaire et la ville, la grande, l’immense ville moderne

3505 mots 15 pages
Bilan des leçons des 14/2, 28/2, 6/3, 13/3 (2012) - ETAPE I

Le thème s’est étalé sur quatre leçons. Méthode sinueuse, avec des moments intéressants, d’autres moins, beaucoup de redites, nombre de citations et d’extraits, parfois itérés, beaucoup de textes à la marge, de tel ou tel contemporain de Baudelaire, des références fréquentes à la pensée de Joseph de Maistre….

Trois axes.

Entre 1840 et 1860, Baudelaire a assisté à la transformation parisienne du paysage urbain; il y a développé ses ambivalences, son attirance-répulsion pour les chamboulements de la morphologie de la ville, plus spécifiquement haussmanniens à partir de 1853, les rues éclairées au gaz, l’envahissement des foules …

Ce sont ces axes que retient Antoine Compagnon, brièvement d‘abord concernant ‘‘la ville globale’’, digressivement (dit-il) mais fort copieusement pour ‘‘le gaz’’ , et longuement pour ‘‘la foule’’ .

Les commentaires développés sont finalement assez succincts, une remarque, un détail, une mise au point, un complément latéral; le cours avance surtout à coups d’extraits et parfois, ce faisant, dans des coordinations assez lâches. Allons-y ...

Bonne ville, mauvaise ville, présente, absente, dit Compagnon, et il lit:

Enfin! Seul! On n’entend plus que le roulement de quelques fiacres attardés et éreintés. Pendant quelques heures, nous possèderons le silence, sinon le repos. Enfin! La tyrannie de la face humaine a disparu, et je ne souffrirai plus que par moi-même. (A une heure du matin - Spleen de Paris)

Il parle du doublé, de la correspondance vie-ville, et il lit le dernier paragraphe de Mademoiselle Bistouri (Spleen de Paris):

Quelles bizarreries ne trouve-t-on pas dans une grande ville, quand on sait se promener et regarder? La vie fourmille de monstres innocents. - Seigneur, mon Dieu! Vous, le Créateur, vous, le Maître; vous qui avez fait la Loi et la Liberté; vous le souverain qui laissez faire, vous, le juge qui pardonnez; vous qui êtes plein de

en relation

  • "Cygne" de baudelaire
    1395 mots | 6 pages
  • Les fleurs du mal le cygne
    2568 mots | 11 pages
  • Cours
    636 mots | 3 pages
  • Anthologie sur la poesie
    2343 mots | 10 pages
  • Fran Ais
    2054 mots | 9 pages
  • Anthologie poetique
    4330 mots | 18 pages
  • Anthologie Fran Ais
    3938 mots | 16 pages
  • Baudelaire
    15005 mots | 61 pages
  • LeCygne
    2620 mots | 11 pages
  • Analyse et commentaires du poème "génie" d'arthur rimbaud.
    1986 mots | 8 pages