Baudelaire a une passanten lecture analytique

1284 mots 6 pages
Lecture analytique du sonnet de
BAUDELAIRE, A UNE PASSANTE, extrait des Fleurs du Mal
(section?: Tableaux parisiens)

PREMIER AXE?: UN TABLEAU ROMANESQUE

Le po譥 de Baudelaire raconte une rencontre manqu饬 mais se concentre surtout sur un bouleversement sentimental banal. Un homme croise une femme qui l'颬ouit?: elle ne semble pas le voir, mais lui garde en son ⭥ l'ineffa硢le trace d'une fusion possible qu'il ne pourra revivre que par le r궥, ou par l'飲iture. Ce sonnet d鲯ule pour le lecteur la trame d'une histoire (un coup de foudre 鰨魨re), du d飯r urbain de la rue jusqu'aux pens饳 secr败s et noires du narrateur. Il s'agit d'un petit roman sentimental tr賠visuel, qui poss褥 5 鴡pes?:
Premi貥 鴡pe, le d飯r?(vers1) : Pour rendre compte du d飯r dans lequel la femme sera sublim饬 Baudelaire installe des images qui font s'entrechoquer le mouvement et le bruit?: la rue, lieu de passage, est d馩nie par des sonorit鳠qui marquent l'hostilit頺 les allit鲡tions, en ??s?? (assourdissante), en ??r?? (rue/autour/hurlait), et l'emploi de toute la gamme des voyelles (a -u - ou - i- an - au - ou - oi - u - ai) sont compl鴩s par le verbe ??hurlait??, rejet頥n fin de vers, rejet qui d馩nit la rue par un cri ?: il ne s'agit pourtant pas d'une personnification car le lecteur a l'impression plut?'une d鳨umanisation?: ??je?? semble seul, entour頤e bruits et de mouvements, presque enferm頤ehors. Ceux-ci ne sont pas reconnaissables, pas concrets, c'est juste une agitation et un brouhaha d鳡gr顢les. Pour manifester encore davantage l'aspect prosaﱵe (anti-po鴩que) du d飯r, il r餵it cette 鴡pe ࠵ne seule phrase, un vers, embl魡tique de la relation impossible, de l'飨ec.
Deuxi譥 鴡pe, l'apparition (vers 2 - 5)?: La passante ralentit les mouvements et efface les bruits. Comme si cette femme venait d'un autre monde (un monde 鴲anger aux bruits de la ville), son action semble tout de suite bienfaisante. Dans la description baudelairienne, on note l'emploi de la consonne liquide ??l?? qui parcourt ces quelques vers pour

en relation