Baudelaire l'héautontimorouménos

Pages: 5 (1246 mots) Publié le: 12 janvier 2012
L'Héautontimorouménos

A J.G.F

Je te frapperai sans colère
Et sans haine, comme un boucher,
Comme Moïse le rocher !
Et je ferai de ta paupière,

Pour abreuver mon Saharah,
Jaillir les eaux de la souffrance.
Mon désir gonflé d'espérance
Sur tes pleurs salés nagera

Comme un vaisseau qui prend le large,
Et dans mon cœur qu'ils soûleront
Tes chers sanglots retentiront
Comme untambour qui bat la charge !

Ne suis-je pas un faux accord
Dans la divine symphonie,
Grâce à la vorace Ironie
Qui me secoue et qui me mord ?

Elle est dans ma voix, la criarde !
C'est tout mon sang, ce poison noir !
Je suis le sinistre miroir
Où la mégère se regarde.

Je suis la plaie et le couteau !
Je suis le soufflet et la joue !
Je suis les membres et la roue,
Et la victime et lebourreau !

Je suis de mon cœur le vampire,
- Un de ces grands abandonnés
Au rire éternel condamnés,
Et qui ne peuvent plus sourire !

Les Fleurs du mal, Charles Baudelaire
• Œuvres :
« Le voyageur contemplant une mer de nuages »
Caspar David Friedrich
Huile sur toile, 1827-1817, 98,4 cm x 78,8 cm

-Descente crescendo dans le sombre du haut vers le bas, qui permet d'exprimerune certaine tristesse.
-Un personnage qui semble désorienté devant cette immensité, il est représenté de dos et surplombe cette mer de nuage seulement il est bien peu de chose face à la beauté et la violence du paysage.
-Nous avons un point de vue externe à la scène car le personnage lui-même n'est qu'acteur de la scène.
-Nous pouvons penser que ce paysage constitué de cette mer mouvementée denuages est l'image de son esprit torturé par la mélancolie et la violence qu'il contemple avec désespoir, il est démuni.
-Le thème de l’eau de l’espace marin est également présent dans le poème.
Fichier audio, de source Youtube :
http://www.youtube.com/watch?v=1lCnLXGAPxI&feature=player_detailpage

L'héautontimorouménos – Jean Louis Murat et Morgane Imbeaud, reprise de l'artiste Léo Ferré• Plan :

I-Violences à l’encontre de soi-même.
a) Haine
b) Contradiction
II-Peine et mélancolie du poète
a) Amour perdu
b) Allusion au Mal de vivre
c) Comment ce détruit t-il lui même ?

• Commentaire :

L'œuvre que nous allons vous présenter s'intitule l'Héautontimorouménos, il a été écrit par Charles Baudelaire, il est l'un des poèmes qui compose le recueil de poésie lesfleurs du mal, en particulier la partie Spleen et Idéal. C’est une œuvre lyrique.
Le titre signifie en grec : « bourreau de soi même », il reprend le titre d'une pièce du dramaturge latin Térence, ce poème est dédié a une femme, il reflète un sentiment de peine, de solitude accentué par la violence des propos.
Dans quelle mesure l'évocation de la violence permet à l'auteur d'exprimer sa peine.Pour cela nous allons vous présenter dans une première partie la violence des thermes utilisés par l'auteur, et enfin dans une deuxième partie nous étudierons la tristesse ressentie par celui-ci.

I-Violence à l'encontre de soi-même

C'est l'étymologie grecque du titre, il est le bourreau de lui –même. Il se torture lui-même. Il éprouve une forte haine envers une femme.
Ainsi La souffrance etla peine éprouvée est la source même de cette haine qui le hante, il est tel « un boucher » (v.2), il éprouve le désir de la faire souffrir pour irrigué son désert (présence d’un vide au fond de lui-même).
Le poète emploie des insultes à l’encontre de celle-ci « Criarde » (v.17), « Mégère » (v.20). Champ lexical du bruit « retentiront » (v.11), « tambour » (v.12), « faux accord » (v.13), « divinesymphonie » (v.14), « voix » (v.17), « criarde » (v.17) et nous pouvons remarquer un changement de ton à partir du 4ème quatrain et un changement dans les pronoms personnels employés

Champ lexical de la violence, « frapperai » (v.1), « colère » (v.1), « haine » (v.2), « boucher » (v.2), « vorace » (v.15), « secoue », « mord » (v.16), « criarde » (v.17), « poison noir » (v.18),...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'héautontimorouménos
  • L'heautontimoroumenos
  • Baudelaire
  • baudelaire
  • Baudelaire
  • Baudelaire
  • Baudelaire
  • Baudelaire

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !