Baudelaire

1341 mots 6 pages
Devoir français

Question 1 :
*La chevelure :
L’étude des indices d’énonciation montre la fétichisation de ce fragment du corps féminin : le poète s’adresse à elle comme à une personne, elle semble être la destinataire du poème, cf l’utilisation de la deuxième personne désignant la chevelure : « tes profondeurs, ton parfum, fortes tresses soyez la houle qui m’enlève, tu contiens mer d’ébène un éblouissant rêve , cheveux bleus (…) vous me rendez l’azur du ciel immense et rond ». Ce n’est qu’à la fin du poème (dans ta crinière lourde) que la deuxième personne s’adresse à la femme : tout au long du poème la chevelure semble se substituer à la femme dans l’adoration du poète.
Champs lexical de la chevelure :
- boucles v2 / chevelure v4 / forêt v8 / tresses v13/ cheveux v26/ méches v28/ crinière v31/
Exotisme rappelant Jehanne Duval :
- parfum chargé de nonchaloir v2 / la brulante afrique v6 / forêt aromatique v8 / eternelle chaleur v20 / huiles de coco, de musc et du goudron v30 / crinière lourde v31 / l'oasis v34
L’apostrophe, au début du poème, montre même une divinisation de la chevelure : « ô toison ! ô boucles ! ô parfum ! » L’interjection « ô » est souvent employée en français pour évoquer une divinité avec une marque d’adoration (ô mon dieu !)

* Un hémisphère dans une chevelure
Baudelaire énonce le désir d'élévation exotique par l'intermédiaire d'un parfum évocatoire, dont la chevelure de la femme aimée est l'élément déclencheur.
Le locuteur poétique y développe une série de topoi de sa propre création au travers d'une prose rythmée et sensuelle, rattachant à chaque élément sensible l'une des pensées de sa rêverie. Ici, le destinataire est une femme crée surement par l'imagination de Baudelaire, l'inspiration viendrait-elle de Jehanne Duval et sa chevelure ?
L'odorat du narrateur par apport à la chevelure de la femme :
- respirer v1 / l'odeur de tes cheveux v2 / mouchoir odorant v5 / je sens v8/ parfum v10 / charmant climat v15 / je respire

en relation

  • Baudelaire
    986 mots | 4 pages
  • Baudelaire
    1584 mots | 7 pages
  • Baudelaire
    1016 mots | 5 pages
  • Baudelaire
    1428 mots | 6 pages
  • Baudelaire
    1865 mots | 8 pages
  • Baudelaire
    1762 mots | 8 pages
  • Baudelaire
    519 mots | 3 pages
  • Baudelaire
    1359 mots | 6 pages
  • Baudelaire
    1235 mots | 5 pages
  • Baudelaire
    368 mots | 2 pages