Baudelaire

1159 mots 5 pages
Question préalable « Recueillement » Baudelaire sujet des S du 28 février 2012

Analyse du corpus
Le corpus est composé de trois textes. Le premier que l’on peut considérer comme le texte d’inspiration, est un sonnet de Baudelaire ( 1821- 1867), extrait des Fleurs du mal ( 1868). Ce recueil fut condamné comme immoral à sa publication en 1857, ce qui n’empêcha pas le poète de continuer à y travailler toute sa vie. Le deuxième poème est un sonnet de Philippe Jaccottet ( né en 1925), poète et traducteur contemporain. Le dernier texte est signé Georges Perec( 1936 – 1982).Membre de l’Oulipo ( ouvroir de littérature Potentielle), il affectionne particulièrement les jeux de langage : dans la Disparition ( 1969), il entreprend d’écrire un roman sans employer la lettre « e ».Le troisième texte, qui est également un sonnet, est extrait de ce roman.

Corrigé annales : manquent les titres d’un recueils, les titres de deux poèmes…

La problématique du corpus

Ces trois sonnets s’organisent autour d’un texte initial d’inspiration et de deux réécritures de formes différentes autour du thème principal, celui de la douleur.

Question
Comprendre la question
« sonnets » : on attire votre attention sur un point commun forme entre les trois textes. Il s’agit de trois sonnets de Baudelaire et on vous demande d’identifier les éléments qui ont été conservés et ceux qui sont éventuellement été déformés, modifiés.

Construire la réponse Le plan le plus efficace sera le plan analytique. En effet, les deux réécritures sont assez différentes l’une de l’autre et reposent sur des principes différents. Alors que Jaccottet imite le poème de Baudelaire, en en gardant la forme et l’esprit, Perec, pour sa part, se livre à un jeu formel.
Au brouillon, interrogez- vous d’une part sur la forme des trois textes, d’autre part sur le sens. Le point de vue est – il le même sur la douleur dans les trois textes ?La visée est – elle la même ?
Les procédés remarquables sont liés au genre

en relation

  • Baudelaire
    986 mots | 4 pages
  • Baudelaire
    1584 mots | 7 pages
  • Baudelaire
    1016 mots | 5 pages
  • Baudelaire
    1428 mots | 6 pages
  • Baudelaire
    1865 mots | 8 pages
  • Baudelaire
    1762 mots | 8 pages
  • Baudelaire
    519 mots | 3 pages
  • Baudelaire
    1359 mots | 6 pages
  • Baudelaire
    1235 mots | 5 pages
  • Baudelaire
    368 mots | 2 pages