Bavures policieres en france

15928 mots 64 pages
BAVURES POLICIERES EN FRANCE
Fier d'être français, mais je n'aime pas le nationalisme !
On défend des idées, pas un territoire. J'aime l'Allemagne car j'aime Beethoven. J'aime Madrid, non pas parce que j'aime l'Espagne, mais parce que Madrid est en Espagne. J'aime Paris pour sa tour Effel tout comme j'aime les pays arabes car on y trouve les plus belles femmes. Quant à mon pays d'origine, je l'aime non pas parce que j'en viens, mais parce qu’une partie de ma famille est là-bas." STOP NATIONALISM !

29 NOVEMBRE 1972, VERSAILLES
Mohamed DIAB est tué d'une rafale de mitraillette par le brigadier René Marquet après avoir été roué de coups et accablé d'injures racistes. Les avocats (G. Halimi et Ben Abdallah) déclarent : "Nous avons la certitude qu'il s'agit d'une véritable exécution et que l'inculpation d'homicide involontaire (...) peut être transformée en homicide volontaire." Au début, le brigadier déclare que c'est un accident, puis il affirmera avoir tiré volontairement en état de légitime défense. Autre déclaration des avocats à ce propos : "La légitime défense est difficilement soutenable de la part de quatre policiers dont deux étaient armés face à un homme pieds et mains nus (...). Il y a forcément eu crime."
René Marquet est laissé en liberté. Huit ans après, en mai 1980, la chambre d'accusation statue pour savoir si Marquet doit passer aux assises.
Le procureur requiert un non-lieu pour légitime défense et déclare:
"Sujet parfaitement maître de lui, ne subit aucun trouble de la démarche, des réflexes, de la parole ou de la mémoire." (Au moment des faits, Marquet avait un taux très élevé d'alcool dans le sang). Protestation de la partie civile : "Les policiers ont fait tout ce qu'il fallait pour d'un homme excité faire un fou furieux à force d'injures racistes, d'humiliations et de brutalités." La chambre d'accusation rend son avis le 29 mai 1980 et accepte la thèse de la légitime défense.
VERDICT: non lieu de poursuivre.
Pas d'infraction, les

en relation

  • La haine
    1738 mots | 7 pages
  • La haine
    4871 mots | 20 pages
  • Violences urbaines
    581 mots | 3 pages
  • La violence urbaine au etats-unis
    763 mots | 4 pages
  • Manifestation en france
    635 mots | 3 pages
  • Violences urbaines
    651 mots | 3 pages
  • Décolonisation en afrique noire
    611 mots | 3 pages
  • Linguistique- évolution de la langue des jeunes
    2295 mots | 10 pages
  • Voila
    1401 mots | 6 pages
  • Histoire
    802 mots | 4 pages