Beat generation

1045 mots 5 pages
SOMMAIRE
I - Introduction

II – Les Origines
A – Origine du terme Beat
B – Un cercle d’amis C –
Les femmes de la Beat Generation

III – Les caractéristiques
A – Œuvres représentatives
B – La Beat génération et le Jazz
C – Les Beatniks

IV – Conclusion

I - Introduction

La Beat Generation est un mouvement littéraire et artistique né dans les années 1950, aux États-Unis. Le terme de « Beat Generation » est employé pour la première fois en 1948 par Jack Kerouac pour décrire son cercle d'amis au romancier John Clellon Holmes. John Clellon Holmes définit le mouvement dans un article publié dans le New York Times en novembre 1952 : « This is the Beat generation ».

William Burroughs, Allen Ginsberg et Jack Kerouac sont les précurseurs du mode de vie de la jeunesse des années 1960, celle de la Beat Generation. Elle a directement inspiré aussi bien les mouvements de mai 1968 que l’opposition à la guerre du Vietnam, ou les hippies.

II – Les Origines
A – Origine du terme Beat

L'adjectif « beat » avait initialement le sens de « fatigué » ou « cassé », venant de l'argot américain, mais Kerouac a ajouté la connotation paradoxale de upbeat et beatific. Le sens premier fait donc référence à une génération perdue, beat signifiant « être dans la rue, battu, écrasé, au bout du rouleau » Jack Kerouac s'explique lui même sur le terme et le présente comme tiré d'une expression employée par les noirs américains, dans le sud des États-Unis, faisant référence à la pauvreté, à l'écrasement.

B – Un cercle d’amis

Les membres de la Beat generation se rencontrèrent à New York : Jack Kerouac, Allen Ginsberg, William Burroughs et rejoints plus tard par Gregory Corso. C'est à l'université de Columbia que Ginsberg et Kerouac se rencontrèrent, alors tous deux étudiants. Au cours des années 1950, le groupe s'était étendu à des figures de la scène de San Francisco : Kenneth Rexroth, Gary Snyder, Lawrence Ferlinghetti, Michael McClure, Philip Whalen et Lew

en relation

  • Génération beat
    1104 mots | 5 pages
  • Beat génération
    375 mots | 2 pages
  • la beat generation
    759 mots | 4 pages
  • Beat generation
    388 mots | 2 pages
  • Beat génération
    711 mots | 3 pages
  • Sur la route : kerouac et la beat generation
    3461 mots | 14 pages
  • Generation
    1998 mots | 8 pages
  • Document
    2278 mots | 10 pages
  • Les mouvements de contre-culture aux États-Unis dans les années 1960
    3535 mots | 15 pages
  • Les beatniks
    3379 mots | 14 pages