Beaumarchais

Pages: 15 (3651 mots) Publié le: 2 janvier 2015
La trilogie de Beaumarchais, composée du Barbier de Séville, du Mariage de Figaro et de La Mère coupable prouve la capacité de l'auteur à s'illustrer aussi bien dans la comédie que dans la tragédie. La pièce de théâtre étudiée, Le Mariage de Figaro, est l’œuvre médiane cette trilogie. Il s'agit d'une comédie en cinq actes qui présente une histoire centrale, le mariage de Suzanne et Figaro, àlaquelle viennent se greffer plusieurs intrigues secondaires qui complexifient la première.
L'extrait que j'ai étudié est issu de la scène 16 de l'acte II qui a lieu dans l'intimité de la chambre de la Comtesse. L'acte II met en place des intrigues secondaires par le biais de nombreuses péripéties pour complexifier l'intrigue principale de cette pièce de théâtre, c'est-à-dire, le mariage de Figaroet Suzanne. L'acte II met en place l'intrigue en mettant en scène une ruse inventée par Figaro pour tromper le Comte avec l'aide de Chérubin, la Comtesse et Suzanne.
La scène étudiée a une visée comique. Je vais vous résumer le début de l'action afin que vous puissiez mieux contextualiser cet extrait. Chérubin doit se déguiser en femme pour tromper le comte mis ce dernier arrive et le jeune hommese réfugie/ cache dans le cabinet de la Comtesse. Désireux de savoir qui se trouve à l'intérieur, le comte part chercher de quoi forcer la porte pendant que Suzanne prend la place de Chérubin sans que le Comte ou même la Comtesse ne s'en aperçoivent.

Je vais maintenant procéder à la lecture de mon extrait.

De quelles façons Beaumarchais crée-til, dans l'extrait étudié, un contraste entre leComte Almaviva et son épouse? Et quels procédés peut-on voir apparaître grâce à cette opposition?
Pour y répondre, on peut diviser l'extrait en trois mouvements: Dans un premier temps, la Comtesse tente de masquer l'identité de la personne qui se trouve dans le cabinet. Il s'agit d'une quête dela vérité de la part du Comte qui débute à "La Comtesse, effrayée" et s'achève à " Le Comte. Parlez donc !"
Ensuite, on a un deuxième mouvement, qui se concentre sur l'opposition entre la colère du Comte et la crainte de son épouse à l'égard de Chérubin qui débute à "La Comtesse. Ce jeune... Chérubin..." et qui se prolonge jusqu'à la fin de la réplique "La Comtesse, se jette à genoux, les brasélevés" soit à " je ne me consolerais pas d'avoir causé..."
Et enfin, le dernier mouvement concerne la relation entre les deux époux et le dénouement. Il commence à "Le Comte. Vos frayeurs aggravent son crime" et va jusqu'à la fin de la scène.


I – Quête de la vérité
Dans les répliques qui précèdent l'extrait étudié, les deux personnages sont revenus dans la chambre de la Comtesse. Celle-ciaccepte d'excuser le comportement du Comte s'il cesse de chercher à savoir qui se trouve dans le cabinet. Celui-ci refuse et veut y entrer.
Le Comte cherche à connaitre l'identité du personnage qui se trouve dans le cabinet de son épouse. Cette quête de la vérité se décompose en deux phases. Premièrement, il apprend qu'il ne s'agit pas de Suzanne puis qu'il s'agit d'un homme.

A- Question surl'identité sexuelle du personnage dans le cabinet
L'extrait étudié s'ouvre sur la didascalie propre à la Comtesse qui apparaît «effrayée » puisque, rappelons-le, elle pense que Chérubin est dans son cabinet. Sa peur se reflète aussi à travers les points de suspension que l'on trouve dans sa réplique : « Ecoutez-moi...tranquillement.» Avec l'adverbe « tranquillement », la Comtesse insiste sur lanécessité, pour elle, que le Comte retrouve son calme car elle s'apprête, en effet, à lui montrer qui se trouve dans le cabinet. En effet, en utilisant le futur qui a ici une valeur catégorique : vous le verrez. », précédé de " Eh bien ", la Comtesse apparait résignée.
« Ce n'est donc pas Suzanne ? » est une question interro-négative sans inversion du sujet. Le Comte semble avoir compris,...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Beaumarchais
  • Beaumarchais
  • Beaumarchais
  • Beaumarchais
  • Beaumarchais
  • Beaumarchais
  • beaumarchais
  • Beaumarchais

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !