Beckett

285 mots 2 pages
Le théâtre de l’absurde est un genre théâtral apparu vers le milieu du XXe siècle, il est représenté par des auteurs tels que Ionesco, Adamov, ou Beckett. Il se caractérise par sa destruction des valeurs du théâtre classique, par une rupture totale par rapport aux genres tels que le drame ou la comédie.et par l’image qu’il donne d’une humanité dérisoire, d’une vie absurde, d’une existence futile, inutile,celle-ci menant toujours à la mort. prête à finir à tout moment . L’absurdité des situations mais également la destructuration du langage lui-même ont fait de ce style théâtral un mouvement dramatique à part entière. Ce type de théâtre montre une existence dénuée de signification et met en scène la déraison du monde dans laquelle l’humanité se perd.. L’œuvre Fin de Partie, de Beckett, représente parfaitement ces aspects du théâtre de l’absurde. Dans un premier temps, elle bafoue les règles du théâtre traditionnel. Dans un second temps, elle est régie par des situations incohérentes, et burlesques. Dans un dernier temps, elle expose bien l’absurdité de la vie, son absence de logique, de sens, de raison d’être.

En premier lieu, Fin de Partie méprise les conventions du théâtre classique. Cette pièce ne respecte ni la règle des trois unités, ni celles de la vraisemblance et de la bienséance. Il n’y a plus d’unité de temps, il n’y a plus de temps tout court. Dans Fin de Partie, pas d’actes, pas de scènes . Le spectateur n’a aucun repère temporel fiable, aussi bien par cette construction de la pièce, que par les dialogues et les événement de la pièce elle-même

en relation

  • Beckett.
    1365 mots | 6 pages
  • Beckett
    638 mots | 3 pages
  • Beckett
    1568 mots | 7 pages
  • Beckett
    322 mots | 2 pages
  • Beckette
    425 mots | 2 pages
  • Beckett
    3044 mots | 13 pages
  • Beckett
    1591 mots | 7 pages
  • Beckett
    2428 mots | 10 pages
  • Beckett
    1274 mots | 6 pages
  • Beckett
    370 mots | 2 pages