Bel ami incipit

404 mots 2 pages
Introduction
L'incipit et l'épilogue sont deux moments intéressants dans un roman. Ici, le passage constitue l'ouverture du roman de Maupassant, Bel-Ami, publié en1885, roman le plus important après Une Vie. Le titre Bel-Ami est aussi le surnom donné au personnage Georges DUROY, sur lequel s'ouvre et s'achève le roman, c'est un surnom doux, valorisant.

I) George Duroy = un pauvre
Le champ lexical de l’argent : « cents sous », « la monnaie », « prix fixe », « trois francs », « vingt-deux sous », « coûtaient », « boni ». C’est son obsession, il est en manque d’argent, c’est son problème. Champ lexical de la nourriture : « restaurant », « dineurs », « dîner », « déjeuner », « repas », « pains », « saucisson », « bocks ». Le manque de nourriture c’est la conséquence de son manque d’argent, cela montre sa grande pauvreté. Discours indirect : « se demandait », « il réfléchit que ». Un conditionnel : « resterait » (des pensées l’argent). Discours indirect libre (L12-13). Un chiasme (L15) « cela représentait deux dîners sans déjeuners ou deux déjeuners sans dîners » (tourne le problème dans tous les sens pour trouver une solution, pour pouvoir manger jusqu’à la fin du mois). Termes péjoratifs : « gargote » (niveau de vie il ne peut pas se permettre autre chose), « mal peignée », « négligée »

en relation

  • Incipit Bel AMI
    1400 mots | 6 pages
  • incipit Bel-Ami
    451 mots | 2 pages
  • Bel ami - incipit
    1480 mots | 6 pages
  • Incipit bel-ami
    1550 mots | 7 pages
  • Incipit de bel-ami
    867 mots | 4 pages
  • Bel ami incipit
    958 mots | 4 pages
  • incipit bel ami
    1429 mots | 6 pages
  • Incipit bel ami
    806 mots | 4 pages
  • Incipit Bel ami
    704 mots | 3 pages
  • Bel Ami, Incipit
    385 mots | 2 pages