Benjamin

25188 mots 101 pages
Le Temoin Du Siecle
Révélations historiques d’un ex-sioniste sur l’origine d’Israël

Government is responsible for collecting taxes not the forms of religious worship practised by the people from whom those taxes where collected.
"All wars are economic in their origin." So much for religious and political disagreements, which had been specially touted as the cause of wars.*
Bernard Baruch, testifying before the Nye Committee on September 13, 1937,

Benjamin H.Freedman
Traduction et préface de
Rachid B.Belarbi

PREFACE
William L.Shirrer, en citant Santayana avait écrit dans le livre Le troisième Reich (1), que ceux qui oublient leur histoire sont condamnés à la revivre.
A travers l’histoire, nous apprenons que quand un événement s’est réalisé plus ou moins loin dans le temps, il nécessite de ce fait des éléments concrets prouvant sa véracité. Spécialement quand cet événement est sujet à polémique.
En géométrie, on sait que plus les références sont espacées plus le calcul risque d’être faussé.
Parallèlement à cela, si on pourrait imaginer l’histoire comme une science exacte, avec le temps sa dimension principale qui en physique théorique est porté sur un seul axe, et le lieu serait représenté par les trois axes des coordonnées spatiales bien entendu.
Donc, un événement qui se serait déroulé dans l’espace, loin du lieu de l’observateur qui n’a pas pu le constaté, et ne peut donc ni le confirmer aveuglement, comme il ne peut en aucun cas affirmer que cet événement ne s’est pas réalisé, juste parce que ne l’ayant pas vu se déroulé.
Donc la non observation n’implique pas la non existence ; il est juste caution à plus d’analyse.
Analogiquement, un événement qui se serait passé très loin dans le temps, nécessite plus de preuve et serait analysé avec plus de critère ; mais en aucun cas il pourrait être réfuté sur la base qu’il s’était déroulé loin dans le passé, ou bien que peu de gens l’aient observé.
En conclusion, l’existence ou non d’un événement dans le temps et

en relation

  • benjamin
    406 mots | 2 pages
  • Benjamin
    1185 mots | 5 pages
  • Benjamin
    322 mots | 2 pages
  • benjamin
    351 mots | 2 pages
  • Benjamin
    628 mots | 3 pages
  • benjamin
    335 mots | 2 pages
  • Benjamin
    18689 mots | 75 pages
  • Benjamin
    9467 mots | 38 pages
  • Benjamin constant
    1109 mots | 5 pages
  • Benjamin constant
    388 mots | 2 pages