Bergson

1368 mots 6 pages
Henri Bergson
« Le portrait achevé s’explique… »
« Le portrait achevé s'explique par la physionomie du modèle, par la nature de l'artiste, par les couleurs délayées sur la palette; mais, même avec la connaissance de ce qui l'explique, personne, pas même l'artiste, n'eût pu prévoir exactement ce que serait le portrait, car le prédire eût été le produire avant qu'il fût produit, hypothèse absurde qui se détruit elle-même. Ainsi pour les moments de notre vie, dont nous sommes les artisans. Chacun d'eux est une espèce de création. Et de même que le talent du peintre se forme ou se déforme, en tout cas se modifie, sous l'influence même des œuvres qu'il produit, ainsi chacun de nos états, en même temps qu'il sort de nous, modifie notre personne, étant la forme nouvelle que nous venons de nous donner. On a donc raison de dire que ce que nous faisons dépend de ce que nous sommes; mais il faut ajouter que nous sommes, dans une certaine mesure, ce que nous faisons, el que nous nous créons continuellement nous-mêmes. Cette création de soi par soi est d'autant plus complète, d'ailleurs, qu'on raisonne mieux sur ce qu'on fait. »

Nous nous croyons volontiers victimes d’une sorte de fatalité qui déterminerait notre personnalité. Les croyances des Anciens au destin ou à la prédestination divine peuvent nous paraître dépassées aujourd’hui, mais n’avons-nous pas réinventé d’autres formes de fatalité : déterminisme psychique inconscient, déterminisme social, historique, génétique… beaucoup continuent à affirmer : tout se joue avant 6 ans, et même avant…
Pourtant Bergson soutient dans cet extrait une thèse tout à fait contraire à la précédente. En affirmant que nous sommes « les artisans » de notre vie et que « nous nous créons continuellement nous-mêmes », il rejette l’idée de déterminations du moi, affirme la liberté du sujet de choisir sa vie, pose l’homme en position d’acteur de sa vie.
Alors, faut-il admettre les déterminismes, réactualisés par certaines théories

en relation

  • Bergson
    814 mots | 4 pages
  • Bergson
    1537 mots | 7 pages
  • Bergson
    2074 mots | 9 pages
  • Bergson
    5249 mots | 21 pages
  • Bergson
    1752 mots | 8 pages
  • Bergson
    2854 mots | 12 pages
  • Bergson
    549 mots | 3 pages
  • Bergson
    12061 mots | 49 pages
  • Bergson
    458 mots | 2 pages
  • Bergson
    283 mots | 2 pages