Bernhard schlink

364 mots 2 pages
Bernhard Schlink

Bernhard Schlink est écrivain de langue allemande est né le 6 juillet 1944 à Bielefeld (Allemagne).
Il a grandi à Heidelberg, dans une famille typiquement allemande et protestante et il a 2 soeurs et un frère
Il étudie le droit à Heidelberg et à Berlin, pusi exerce comme professeur à Bonn et à Francfort. Depuis 1992, il est professeur de droit public et de philosophie du droit à l'université de Humboldt à Berlin.
En 1987, il est également devenu juge au tribunal constitutionnel du Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie. Il a débuté sa carrière comme écrivain par plusieurs romans policiers, dont le premier, Brouillard sur Mannheim, en collaboration avec Walter Popp, où se retrouve le personnage principal Selbs ( vient de "selbst" : "soi-même"). L'un de ces romans (Die gordische Schleife) a obtenu le prix Glauser en 1989. En 1995 il publie Der Vorleser (Le liseur, publié en France en 1996), un roman partiellement autobiographique. Ce livre devient rapidement un best seller et est traduit dans 37 langues. Il a été le premier livre allemand à arriver en première position sur la liste de best-sellers publiée par le New-York Times.
En 1997 il a obtenu le prix Hans Fallada, une récompense littéraire allemande et le prix Laure Bataillon, prix décerné à des œuvres traduites en Français.
En 1999 il a reçu le prix de littérature du journal 'Die Welt'.
Il est père de famille, amant, cycliste, amateur de vins.
Il est pour l'érudition et la clarté de la pensée, mais aussi pour les thrillers complexes et les histoires d'amour compliquées. Traductions en Français
1996 : Le liseur
1997 : Brouillard sur Mannheim
2000 : Un hiver à Mannheim
2001 : Amours en fuite
2001 : Le nœud gordien
2003 : La fin de Selb
2003 : La circoncision
2007 : Le retour
2008 : Le week-end Publications en Allemand
1987 : Selbs Justiz
1988 : Die gordische Schleife
1992 : Selbs Betrug
1995 : Der Vorleser
2000 : Zuckererbsen
2000 : Liebesfluchten

en relation

  • Le liseur bernhard schlink
    1045 mots | 5 pages
  • Le Liseur Bernhard Schlink
    46228 mots | 185 pages
  • Pourquoi lire le liseur de bernhard schlink
    580 mots | 3 pages
  • Le point de vue dans le film the reader de stephen daldry comparé au livre du même titre de bernhard schlink
    1291 mots | 6 pages
  • L'analphabetisme dans la littérature et au cinéma
    2899 mots | 12 pages
  • Le liseur redaction
    824 mots | 4 pages
  • Essai
    2270 mots | 10 pages
  • Le liseur
    1865 mots | 8 pages
  • Biographie
    866 mots | 4 pages
  • Le liseur de schlink
    443 mots | 2 pages