Bertelsmann se décentralise

Pages: 6 (1316 mots) Publié le: 28 juillet 2010
Tout d’abord, Bertelsmann, c’était il y a deux siècles le nom d’un petit artisan de Gütersloh, autrefois un village de 300 maisons, aujourd’hui habité par plus de 100 000 personnes. Carl Bertelsmann était à l’époque relieur et lithographe. Lorsqu’il a fondé en 1835 une imprimerie « à la gloire de l’Éternel », il a débuté par éditer des livres religieux (livres de chants, cahiers de liturgie et demusique d’église, etc.). À sa mort en 1850, le petit relieur de Gütersloh laisse alors une entreprise prospère de 14 salariés, que ses descendants vont faire fructifier avec la même austérité protestante. Ainsi, au courant des années, le catalogue de l’imprimerie va s’étoffer. À la fin du siècle, il comptera plus de 500 titres, dont les comptes des frères Grimm ou les poèmes de Lord Byron. Par lasuite, c’est un petit homme au nom de Reinhard Mohn qui en 1947, à la suite d’un stage en librairie prend le contrôle de la firme. Retiré depuis plus de deux décennies, il est resté l’homme le plus puissant de Bertelsmann. C’est en effet lui qui a donné à l’imprimerie familiale les moyens de devenir un groupe international de communications. À titre des grands dirigeants de Bertelsmann, MarkWössner est celui qui a dirigé le groupe au cours des années 80, et à qui on doit l’internationalisation du groupe, au développement du secteur audio-visuel, entre autre. C’est en effet, Mark Wössner qui est parti à la conquête du marché américain, en mettant la main sur l’étiquette musicale RCA, sur le plus gros éditeur de livres de poche, Doubleday et sur la réputée maison d’édition Random House.Surgit Thomas Middelhoff. Entré dans la maison au rayon des ventes en 1984, il a ensuite gravit les échelons jusqu’au poste de direction. Né à Düsseldorf, ayant étudié à Münster, il n’est jamais vraiment sorti de sa Westphalie natale. Au départ, un « gentil garçon, modeste et sans surprise », qui manquait d’horizon, il compensa son « complexe de la province » par un penchant international marqué.Effectivement, Thomas Middelhoff passe une grande partie de son temps aux États-Unis et ne jure que par le web. Fétichiste d’Internet, il se sent investi d’une mission : incarner la révolution cybernétique chez Bertelsmann, faire passer le groupe international au rang de firme mondiale. « Nous voulons être #1 dans le domaine des contenus et du commerce électronique », a-t-il déjà lancé lors de sonrègne chez Bertelsmann. Son projet d’introduire le groupe en bourse a du mal à s’imposer dans la réalité, mais la firme a les moyens de ses ambitions, reste à convaincre les propriétaires du groupe de l’intérêts d’une introduction en

bourse. Peu emballés par ce projet par contre, les héritiers de cet empire de l’édition ont préféré jouer la carte du conservatisme et donc, de le remplacer.Thomas Middelhoff semblait pourtant avoir effectué un parcours presque sans faute. Arrivé à la tête de Bertelsmann en 1998, il s’est attaché à la difficile tâche de moderniser « la vieille dame » des médias allemands, spécialisée à ses débuts dans l’édition religieuse. Le crédo de Middelhoff : diversifier les activité du groupe, miser sur la révolution Internet pour concurrencer les géants de lacommunication comme AOL Time Warner et parvenir à faire entrer en bourse Bertelsmann, une des rares entreprises familiales à être encore détenue par des capitaux exclusivement privés. Lors de son passage au sein de Bertelsmann, Middelhoff a mis à son actif : • • • l’achat et la revente d’une participation à hauteurs de 50% dans AOL Europe la prise de la majorité dans le groupe RTL le rachat du #1mondial de l’édition, Random House

Par contre sa stratégie Internet a pourtant failli se retourner contre lui avec plusieurs investissements malheureux, tels l’alliance avec le site d’échange de musique en ligne Napster, ou encore l’échec de son réseau de librairie en ligne BOL. Plusieurs observateurs estiment qu’à trop vouloir réformer cette vieille organisation, Middelhoff a fini par...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Bertelsman
  • Bertelsmann
  • les collectivités décentralisés
  • Etat décentralisé
  • la france : etat décentralisé ?
  • Les fondements de l'etat moderne décentralisé
  • Etat unitaire ou decentralise
  • La france, l´etat unitaire et décentralisé

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !