Bertrand russel

1312 mots 6 pages
Dans le texte que nous allons étudier, Bertrand Russel, philosophe du XXème siècle, s'attarde sur la question de la croyance ( ou hypothèse ) et son rapport avec la vérité. Premièrement Russel tente donc de répondre aux questions suivantes : qu'est-ce que le vrai ? Qu'est-ce que le faux ? Puis il va s'interroger quant au rapport qu'il existe entre la croyance et la vérité. A ce moment du texte il appuiera son explication par l'étude d'un fait historique ( la mort de Charles 1er d'Angleterre ). Nous suivrons les interrogations philosophiques, ainsi nous verrons que le monde n'est ni vrai ni faux, puis nous nous demanderons : D'ou vient la qualité des croyances ?, et enfin, nous étudierons le rapport qu'il existe entre les croyances et les faits.

Russel propose dans le premier paragraphe de son texte une hypothèse originale. Il suggère en effet aux lecteurs d' "imaginer un monde purement matériel". Cet exercice est difficile tant nous sommes accoutumés à concevoir l'homme comme présents dans le monde, lui qui, par son esprit et sa conscience dépasse l'état matériel des choses qui l'entourent. Un "monde purement matériel" est donc privé d'hommes, et c'est un monde démuni de tout esprit capable de le considérer et d'en parler. Selon Russel, un tel monde ne serait constitué que de faits bruts et muets, et mais il ne posséderait en lui-même aucune vérité. Pourquoi ? Parceque c'est un monde ou les croyances, autrement dit les propositions, les hypothèses ou encore les idées seraient totalement absents. Cela doit d'abord nous rappeler que la vérité n'est pas une qualité de l'existence en elle-même. Les faits, constitutifs de la réalité, ne peuvent être qualifiés, par leur seule présence, de "vrais". Pour que l'on puisse employer cet adjectif, il faut l'intervention d'un jugement, formulé par un esprit extérieur aux faits, qui les considère comme "objets" de son discours. Sur ce point, Russel est rejoint par de nombreux philosophes, tel que Aristote qui affirme

en relation

  • Bertrand russell
    459 mots | 2 pages
  • Bertrand russell
    1221 mots | 5 pages
  • Bertrand russel
    309 mots | 2 pages
  • Bertrand russell
    323 mots | 2 pages
  • bertrand russel
    772 mots | 4 pages
  • Bertrand russel
    1205 mots | 5 pages
  • Texte de bertrand russell
    361 mots | 2 pages
  • Commentaire de texte bertrand russel
    1476 mots | 6 pages
  • Bertrand russel - philosophie
    660 mots | 3 pages
  • La philosophie racontée par bertrand russell
    614 mots | 3 pages