Bertrand russell

323 mots 2 pages
Bertrand Arthur William Russell, né le 18 mai 1872 à Trellech (Monmouthshire), et mort le 2 février 1970 près de Penrhyndeudraeth (Pays de Galles), est le 3e comte Russell, ainsi qu'un mathématicien, logicien, philosophe, épistémologue, homme politique et moraliste britannique.

Considéré comme l'un des plus importants philosophes du XXe siècle, avec une pensée qui peut être présentée selon trois grands axes.

La logique et le fondement des mathématiques : Russell est, avec Frege, l'un des fondateurs de la logique contemporaine. Son ouvrage majeur, écrit avec Alfred North Whitehead, est Principia Mathematica. À la suite des travaux d'axiomatisation de l'arithmétique de Peano, Russell a tenté d'appliquer ses propres travaux de logique à la question du fondement des mathématiques (cf. logicisme).

Il soutint l'idée d'une philosophie scientifique[1], et a proposé d'appliquer l'analyse logique aux problèmes traditionnels, tels que l'analyse de l'esprit, de la matière (problème corps-esprit), de la connaissance, ou encore de l'existence du monde extérieur. Il est ainsi le père de la philosophie analytique. Jules Vuillemin le fera connaître en France.

L'engagement social et moral : il écrivit des ouvrages philosophiques dans une langue simple et accessible, en vue de faire partager sa conception d'une philosophie rationaliste œuvrant pour la paix et l'amour. Il s'est engagé dans de nombreuses polémiques[2] qui le firent qualifier de Voltaire anglais, défendit des idées proches du socialisme de tendance libertaire et milita également contre toutes les formes de religions, considérant qu'elles sont des systèmes de cruauté inspirés par la peur et l'ignorance[3]. Il organisa le tribunal Sartre-Russell contre les crimes survenus pendant la guerre du Viêt Nam.

Son œuvre, qui comprend également des romans et des nouvelles, fut couronnée par le prix Nobel de littérature en 1950[4], en particulier pour son engagement humaniste et comme libre penseur. Enfin, il devint

en relation

  • Bertrand russell
    459 mots | 2 pages
  • Bertrand russel
    1312 mots | 6 pages
  • Bertrand russell
    1221 mots | 5 pages
  • Bertrand russel
    309 mots | 2 pages
  • bertrand russel
    772 mots | 4 pages
  • Bertrand russel
    1205 mots | 5 pages
  • Texte de bertrand russell
    361 mots | 2 pages
  • Commentaire de texte bertrand russel
    1476 mots | 6 pages
  • Bertrand russel - philosophie
    660 mots | 3 pages
  • La philosophie racontée par bertrand russell
    614 mots | 3 pages