Bien/mal

Pages: 7 (1645 mots) Publié le: 29 octobre 2013
Introduction

Partir d'une observation courante, d'un constat en accord avec le sens commun.
Toutes les sociétés ont besoin de poser des normes permettant de distinguer le bien du mal.
Trouver une objection, une nuance permettant d'interroger la première observation et qui montre la nécessité de la question qui vous est posée. (Pourquoi faut-il se poser cette question?)
Cependant, si onréduit les valeurs morales à des valeurs sociales, on ne peut plus penser un bien et un mal qui auraient une valeur universelle. Dans ce cas, tout système de valeur ne vaut plus que pour une civilisation particulière. Ce qui est bien dans une société ne l'est pas dans une autre et il devient impossible d'exercer un jugement valable absolument.
Poser la question.
C'est pourquoi on doit s'interroger:le bien et le mal sont-ils des valeurs conventionnelles?
Annoncer le plan à l'aide de quelques questions qui servent à mettre en évidence les moments votre argumentation.
Si le bien et le mal sont des conventions relatives à chaque culture, nous ne pouvons plus juger de rien en dehors de la culture à laquelle nous appartenons. On risque d'être contraint d'accepter, au nom d'un certain relativismeculturel, l'accomplissement d'actes que nous jugeons mauvais. Si au contraire le bien et le mal ne sont pas des conventions alors chaque homme est capable d'en juger par lui-même. Bien et mal sont des valeurs rationnelles qu'ils faut savoir reconnaître en nous. Mais, comment ce fera cette reconnaissance? De deux choses l'une, ou bien tous les hommes sont en mesure d'écouter leur consciencemorale et de suivre les prescriptions de la raison et il n'est plus besoin que la société s'occupe de légiférer. Ou bien, il est nécessaire de pallier aux défauts de la raison pratique par l'institution de conventions universellement reconnaissables.

Développement

I/Dans quelle mesure peut-on dire que le bien et le mal sont relatifs à chaque culture?
Il faut des règles pour gouverner leshommes. Ces règles sont posées par les hommes en vue de permettre la satisfaction des besoins élémentaires (économie, échange de biens et de services) et d'assurer le respect des droits (sécurité, liberté, propriété,...) de ceux qui composent le corps social. Mais en raison de la diversité des structures sociales on remarque que la seule valeur morale propre à toute culture est la prohibition del'inceste. Lévi-Strauss, Les structures élémentaires de la parenté. Les autres sont relatives et dépendent de la religion, des moeurs, de l'histoire, propres à chaque peuple.
Poser le bien et la mal comme des conventions culturelles permet d'être plus tolérant vis à vis des cultures différentes de la nôtre. ("Les cannibales" de Montaigne)
Aucun peuple ne peut se donner le droit de juger lesautres cultures à partir de ses propres valeurs. Refus de l'ethnocentrisme chez Lévi-Strauss dans Race et histoire. C'est dans la mesure même où l'on prétend établir une discrimination entre les cultures et les coutumes que l'on s'identifie le plus complètement avec celles qu'on essaye de nier. En refusant l'humanité à ceux qui apparaissent comme les plus «  sauvages » ou « barbares » de sesreprésentants, on ne fait que leur emprunter une de leurs attitudes typiques. "Le barbare, c'est d'abord l'homme qui croit à la barbarie. »

Bilan/Portée de la thèse.
Si la culture détermine toute notre moralité alors il suffit de se conformer au coutumes traditionnelles pour agir bien ou mal.

II/Transition/ Limite de la thèse.
Or si tout est culturel, il n'est plus possible de jugerabsolument du bien et du mal, tout est relatif. Pourtant, il y a des actes qui semblent causer la réprobation générale. Ainsi, lorsque je passe à ses cotés, si je frappe un mendiant ou un cul-de-jatte sans raison apparente. Quel est le principe qui donne sa nécessité et son universalité à cette réprobation?
L'avènement du sujet libre dans l'histoire occidentale à conduit à rendre la morale de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Mal et bien
  • Mal et bien
  • Le bien et le mal
  • Bien / mal
  • Bien et mal
  • le bien et le mal
  • Le mal et le bien
  • Le bien et le mal

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !