Big brother

Pages: 14 (3281 mots) Publié le: 11 juin 2013
Big Brother vous regarde
Corpus
* Document 1 : extrait de 1984, de Georges Orwell, publié en 1949, description du télécran.
* Document 2 : extrait de société de surveillance, vie privée et libertés, article LDH, publié le 17 juin 2009, http://www.ldh-toulon.net/spip.php?article3346
* Document 3 : Ficher, filmer, enfermer, vers une société de surveillance ?, article d’ EvelyneSire-Marin paru dans Libération le 10 janvier 2011. http://www.ldh-toulon.net/spip.php?article4278
* Document 4 : Extrait de La vidéosurveillance réduit-elle la délinquance ? de Sebastian Roch http://www.ldh-toulon.net/spip.php?article4035
* Document 5 : dessin de Philippe Tastet’

Document 1 : extrait de 1984, de Georges Orwell, publié en 1949, description du télécran.
«  Derrière Winston,la voix du télécran continuait à débiter des renseignements sur la fonte et sur le dépassement des prévisions pour le neuvième plan triennal. Le télécran recevait et transmettait simultanément. Il captait tous les sons émis par Winston au-dessus d’un chuchotement très bas. De plus, tant que Winston demeurait dans le champ de vision de la plaque de métal, il pouvait être vu aussi bien qu’entendu.Naturellement, il n’y avait pas moyen de savoir, si, à un moment donné, on était surveillé. Combien de fois, et suivant quel plan, la Police de la Pensée se branchait-elle sur une ligne individuelle quelconque personne ne pouvait le savoir. On pouvait même imaginer qu’elle surveillait tout le monde, constamment. Mais de toute façon, elle pouvait mettre une prise sur votre ligne chaque fois qu’ellele désirait. On devait vivre, on vivait, car l’habitude devient instinct, en admettant que tout son émis était entendu et que, sauf dans l’obscurité, tout mouvement était perçu.
      Winston restait le dos tourné au télécran. Bien qu’un dos, il le savait, pût être révélateur, c’était plus prudent. »
Document 2 : extrait de société de surveillance, vie privée et libertés, article LDH, publiéle 17 juin 2009, http://www.ldh-toulon.net/spip.php?article3346
La surveillance des citoyens au nom de l’ordre public, tantôt généralisée et tantôt ciblée sur des « classes dangereuses », est vieille comme l’Etat moderne. Il ne s’agit pas seulement des pratiques de régimes autoritaires telles que le fichier des Juifs de Vichy : c’est dès le règne de Louis XIV que l’on fiche prostituées,mendiants, nomades et mal-pensants ; et l’on sait aussi le profit que tira la police de l’« invention », deux siècles plus tard, des empreintes digitales... sous un régime républicain et démocratique.
A cet ancien tropisme s’ajoute une obsession plus récente qui, insidieusement, fait le lit de la surveillance universelle : l’idéologie du « risque zéro ». L’illusion que le progrès scientifique et techniquepermettrait une protection contre tous les risques du début à la fin de la vie conduit à accepter des restrictions des libertés et des atteintes à la vie privée. Au nom d’une conception exacerbée du « principe de précaution » ou de l’« insécurité zéro », la « tolérance zéro » remet en cause l’équilibre entre prises de risques inhérentes à la liberté personnelle et protection de l’ordre public.C’est en s’appuyant sur ces fantasmes et sur ces angoisses que l’Etat instrumentalise politiquement la demande sécuritaire et développe des systèmes de surveillance de plus en plus sophistiqués et généralisés.
L’acceptation par les citoyens de l’utilisation systématique des technologies de l’information s’appuie sur les services qu’elle apporte dans la vie quotidienne comme pour l’exercice de lacitoyenneté. Sa généralisation est perçue comme inévitable, et elle est souvent organisée, voire imposée, sur des lieux de travail ou de vie en commun. Dans la plupart des cas, le bénéfice immédiat qu’elle procure fait négliger les risques qu’elle comporte. Cette situation est inédite en termes de perception par la population d’un enjeu majeur pour les libertés publiques.
En effet, les progrès...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Big brother
  • Big brother
  • Big brother
  • De big mac a big brothers
  • Big brother en anglais
  • Google nouveau big brother?
  • George orwell big brother
  • Fiche Google Nouveau Big Brother

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !